mercredi 13 janvier 2021

Anienda Tome 1 d'Alexandra Streel














Anienda tome 1 d'Alexandra Streel chez Rebelle édition


Mon résumé :
Elwyn est un garçon tout à fait normal, jusqu'au moment où il va tomber sur ce passage dans la forêt. Il va se retrouver embarqué dans un monde extraordinaire avec des chevaux ailés, des genres de fées, elves... Enormément de créatures différentes, mais comment réagir quand tout le monde pense que vous êtes celui de la prophétie. Et pourquoi tout le monde veut sa mort ? 


Mon avis :
Une histoire chouette, très fluide et addictive dans l'ensemble, mais je trouve que c'est un thème qui est vu et déjà vu. Après oui c'est un nouvel univers, de nouvelles créatures mais le squelette du récit si je puis dire c'est toujours un enfant qui par hasard tombe dans un univers qui n'attendait que lui, car c'est le fils ou frère de quelqu'un. 
Parlons de la couverture qui est juste splendide et c'est ce qui m'a directement attiré. 
Les personnages sont attachants et je trouve plaisant le fait que l'auteure présente des créatures un peu différentes de d'habitude. J'ai énormément accroché avec Lukawen et Melidan. De plus mon personnage préféré c'est Iryane, je la trouve tellement mignonne et attachante, c'est un réel coup de cœur. La relation frères et sœurs de substitution qu'elle a avec Elwyn est splendide. Je pense que c'est l'élément que j'ai le plus aimé dans l'histoire. 
L'univers est bien développé, c'est un bon premier tome qui j'espère aura une suite aussi chouette. 
J'ai beaucoup aimé le passage dans les souterrains, c'est à ce moment-là que j'ai accroché à l'histoire. Avec des créatures intéressantes comme des monstres, loups, et serpents géants. Ce passage est plongé dans l'obscurs, le stress et l'envie de voir la suite. J'adore la complicité entre Elwyn et Lukawen, c'est un peu cliché l'enfant qui a un animal protecteur, mais j'aime beaucoup ce genre de lien animal/humain.  
Des passages un peu lents tout de même, ou alors l'intrigue n'est pas assez addictive je ne sais pas. Mais parfois je m'ennuyais un petit peu malgré l'univers fantastique. 
Je n'ai pas apprécié par contre le méchant de l'histoire qui en fait est le gentil mais qui était méchant .... blablabla... Quand tu es le gentil tu ne passes pas d'un rôle à l'autre, par conséquent je n'arrive pas à accrocher avec ce personnage. 
Pour un livre jeunesse l'histoire m'a bien surprise, avec ses retournements de situations et ses trahisons, pour la trahison principale (j'essaie de pas spoiler) je suis sur les fesses, je ne m'y attendais pas du tout.
Le tome 2 est déjà sorti donc je vous conseille de vous plonger dans cette saga assez sympathique. 

Une phrase que j'aime bien  :
"Je pense qu'on ne peut jamais être vraiment certain que nos choix soient les bons-elles s'interrompit un instant - mais je pense que rien n'est jamais irrévocable et qu'on peut toujours revenir en arrière."

Ma note : 7,5/10

mardi 5 janvier 2021

Les énigmes de l'Aube tome 1 Premier souffle de Thomas C. Durand














Les énigmes de l'Aube tome 1 : Premier souffle de Thomas C. Durand collection Bad Wolf chez ActuSF édition.

Mon résumé : 
Anyelle est une petite fille avec un don, celui-ci est dangereux s'il n'est pas maîtrisé. Le mieux serait d'aller dans une école de magie, le hic c'est que c'est une école pour garçons. A son arrivée tout le monde l'a méprise et veut l'envoyer dans une école de couture, heureusement que son père est l'anti-bûcheron. Anyelle réussira-t-elle à faire taire tous ses hommes et devenir une magicienne accomplie ? 


Mon avis : 
C'est un chouette roman fortement inspiré d'Harry Potter, on suit une jeune magicienne qui va dans une école de magie. L'univers est bien introduit, et les paysages sont décrit avec beaucoup de justesse. 
Le roman est bien écrit, c'est fluide, j'ai apprécié la touche d'humour qui donne le sourire. 
Anyelle est un personnage très attachant, adorable et drôle. Son caractère n'est pas facile mais il le faut pour ne pas se laisser faire par les hommes. 
Le professeur Ferigas est trop bien, je l'ai adoré, tellement compréhensif, c'est un bon professeur, j'aimerais en avoir un comme ça. C'est le personnage qui va enfin être juste avec Anyelle et la soutenir. 
Son amitié avec Naxu est adorable, j'ai beaucoup aimé leur amitié, ça rajoute un côté émouvant à l'histoire. On trouve beaucoup d'injustice dans cette histoire par rapport au sexe des personnages ou leur rang social. C'est justement ce qui nous touche encore plus : l'injustice, ce dire ce n'est pas normal, on est triste pour nos personnages. 
Dans le récit on peut remarquer une critique de la société avec l'égalité homme/femme qui est très présente. Quand l'auteur raconte que les garçons font de la magie et les filles vont à la couture ou encore que les filles ne font que des problèmes, on rit jaune. Malgré tout cela Anyelle va prouver aux hommes tout le long du roman qu'elle peut y arriver aussi bien qu'un garçon. On va trouver également des inégalités sur les classes sociales avec les riches et les pauvres. 
Le roman nous fait passer un agréable moment, cependant j'ai trouvé que parfois c'était un petit peu plat, il aurait fallu un peu plus d'action. Car l'intrigue principale ne suffit pas j'aurais apprécié une secondaire bien présente pour rythmer un peu plus le texte. 
Le point fort pour moi, c'était son rapport à l'écologie, l'auteur présente un anti-bûcheron, je trouve ça super original. Et la rivière magique qui prend le dessus sur les hommes c'est une idée géniale. Cela place le roman dans l'actualité de notre période, avec la déforestation et tout ça. 
Le sport bien que sympa me fait malheureusement trop penser au quidditch d'Harry Potter. 
En bilan c'est un roman agréable à lire, sans prise de tête avec beaucoup d'humour, je vous le conseille. 


Une phrase qui m'a fait rire  :
"Avoir du caractère peut s'avérer un atout, concéda le jeune homme. Elle a au moins de la volonté. 
-Notre demoiselle a des qualités potentielles en bonne quantité, dit Ferigas. Mais en matière de volonté, rien que je ne saurais encore définitivement louanger."

Ma note : 7,5/10 

mardi 29 décembre 2020

Les frères Evans tome 1 : Coeurs solitaires en péril de Tina Muir

 









Les frères Evans : tome 1 : Cœurs solitaires en péril de Tina Muir chez BMR édition. 

Mon résumé : 

Alex est une jeune femme détruite par la vie, alors qu'elle réussit à sortir la tête de l'eau, elle va être mêlée à des choses très dangereuses. Samuel est l'ainé d'une fratrie, devenu adulte il a pris de la distance et habite dans la forêt solitaire. Leurs vies étaient chaotiques avant qu'ils se rencontrent, mais comment oublier qu'Alex a failli épouser le frère de Samuel. Et comment continuer à vivre alors que Victor, ex-fiancé d'Alex et frère de Samuel est porté disparu.

Mon avis : 

Une chouette romance qui m'a fait passer un bon moment. La couverture est sublime c'est d'ailleurs pour ça que je suis allée lire le résumé, elle reflète parfaitement le récit. 

L'écriture est fluide, addictive et le roman est rempli d'actions et de rebondissements. Je ne m'attendais pas du tout au rebondissement final, ce fut un choc. Ils m'ont fait le coup de l'amnésie, c'est dans ces moments de lectures que j'attends avec empressement la suite. Le déclenchement de sa mémoire est super original et ça m'a bien surprise. 

Les personnages sont attachants, Alex est une jeune femme forte et remplie de fierté. Samuel est comme elle, mais encore plus dur, sa façon de se punir à la fin est très triste. Victor est le gars drôle, dynamique, qui se met toujours dans la mouise. On aime les personnages car l'auteure nous les mets dans la peau, comme s'ils faisaient partie de notre famille. 

On est dans un mélange de romance et de suspens, même si la romance est beaucoup plus pressante. L'univers est bien présenté, il est magique, j'avais vraiment l'impression d'être dans le chalet. 

Il y a un tome 2 disponible en ebook, je ne sais pas si BMR compte publier la suite. 

Je conseille cette romance plongée dans la nature et les forêts enneigées. 

Une phrase qui est magnifique  :
"Qui ne s'est jamais retrouvé sous le feu glacial de ton regard vert, aussi sombre qu'une très ancienne forêt d'Irlande, ne peut pas comprendre ce que je vis dans ces moments-là !" 

Ma note : 8/10 

lundi 14 décembre 2020

Kolderick T.1 de Christy Saubesty














Kolderick tome 1 La fille du Dashi de Christy Saubesty chez Rebelle édition. 


Mon résumé : 
Le monde a changé, les humains sont en danger, heureusement l'unité de combats vampiriques lutte pour sauver l'humanité contre ses autres créatures. La femme la plus dangereuse c'est elle, cette scientifique qui n'a aucune limite, qui kidnappe des femmes et vole leur bébé au profit d'expériences. Tayla élevée par cette folle est devenue une femme forte, froide et dangereuse. Mais ça c'était avant que son père la retrouve et qu'elle rencontre les vampires. Chaque clan la veut pour gagner la guerre. Mais qui gagnera ? 


Mon avis :
Un premier tome introducteur qui promet une belle suite. Déjà la mise en page du texte n'est pas des plus agréable, c'est écrit petit avec aucune aération. Il manque au début d'addictivité, ce qui rend la lecture un peu difficile pour commencer. Pourtant il y a de l'action mais au début on est tellement perdu que c'est difficile d'être à fond dedans. 
Il y a beaucoup de personnages ce qui perd un peu le lecteur. J'ai eu du mal à m'attacher à certains personnages vu la quantité, comme le père de Tayla car il est froid et injuste je trouve. Le problème quand on introduit énormément de personnages, c'est justement que le lecteur n'arrive pas à s'attacher, car on ne les connaît pas assez bien, ils restent tous en surface.  
Niveau vampire l'univers est bien expliqué, pareil je trouve pour le repère de la méchante, mais les elfes ou l'autre univers n'est pas assez développé, c'est dommage. 
Kaël est timide, réservé et sort du cliché du vampire. Grâce à lui on a des scènes très amusantes. Mia n'a rien demandé à personne et ce fait propulser dans un monde sombre. Leur histoire m'intéresse vraiment beaucoup, elle donne de la légèreté et de la romance au récit.  
J'apprécie Xhall et j'espère qu'on le découvrira plus, le lien qui l'unit à Tayla est vraiment beau. 
Torek et Tayla le lien père fille est complexe, Torek est assez étrange, alors que Tayla veut connaître son père, celui-ci la traite avec froideur presque sans cœur. C'est triste de l'a voir tout faire pour avoir une réaction de se part, quand lui reste de marbre. 
Ephrem m'a aussi plu, sa relation avec sa protégée (je ne sais plus son nom...), j'espère en découvrir plus sur lui. 
Pour mon bilan, trop de personnages je suis perdu ... et trop de surface, j'espère qu'on rentrera plus en détail dans la suite. Je vous conseille cette saga car c'est sympa mais accrochez vous. Je m'attendais un peu à mieux quand même. 

Une phrase qui m'a fait rire  :
"-La prochaine fois que tu croiseras cette humaine, tu la prendras. 
-Mais ... 
-Si tu ne le fais pas, je le ferai"


Ma note : 7/10

vendredi 4 décembre 2020

Le songe d'une nuit d'octobre de Roger Zelazny









Le songe d'une nuit d'octobre de Roger Zelazny chez ActuSF collection Hélios. 

Mon résumé : 

Snuff est le chien de Jack, mais ce n'est pas qu'un gentil compagnon, il est gardien des créatures enfermées chez lui, et un joueur du jeu. Le jeux, une compétition entre les ouvreurs et les fermeurs qui n'arrivent que peu de fois, seulement quand Halloween arrive le jour de la pleine lune. Enquête, mystères, trahison, meurtre.... Jack, la folle, Le bon docteur et sa créature, le comte, le pasteur, le grand détective.... Que des noms qui donnent la chair de poule et fait planer le mystère, un roman plongé dans le noir et la magie. Si les ouvreurs gagnent les Anciens Dieux reviendront sur terre. Qui gagnera le jeu ? Combien seront-ils à la fin du jeu ? 

Mon avis : 

Déjà pour commencer le titre est super intrigant et la couverture complètent le mystère. J'ai été très surprise par la préface, moi qui déteste ça d'habitude, je l'ai trouvé passionnante et j'ai eu envie de découvrir encore plus l'auteur. La liste d'ingrédients que nous fait l'auteur de la préface donne hyper envie : Frankenstein, Dracula, Jack l'Eventreur... Un mélange de toute les légendes là, ne pouvait qu'envoyer du lourd. Le roman est court et se lit très bien, avec beaucoup de fluidité. J'ai énormément apprécié suivre Snuff, il est drôle et très impliqué dans le jeu. La relation qu'il entretient avec les autres animaux est super sympa, encore plus avec Graymalk j'adore. Jack au final on ne le connaît pas tellement, comme le récit se concentre sur les animaux. Si au début on a un peu de mal à comprendre ce qu'il se passe, après on ne peut plus lâcher le roman. Le peps ou le rythme de ce roman est addictif. L'auteur rajoute beaucoup d'humour dans le récit et même si c'est censé être un roman d'halloween il me met de bonne humeur. 

Le jeu est énigmatique, on image le pire chaque seconde. On essaie de percer les secrets des autres joueurs en même temps que Snuff. Ce mélange avec tellement de références littéraires nous éblouit, j'adore retrouver les légendes dans le récit comme le loup-garou, les sacrifices, le dieu chat, ou mon préféré Frankenstein... Tellement de choix, impossible de ne pas trouver une référence qui nous fait sourire. Pour la fin clairement on s'y attend même si l'auteur essaie de nous mettre le doute parfois. J'ai beaucoup aimé cette fin, évidente mais pas dans la tournure que prennent les évènements. 

Ce roman est un bonbon, c'est une très jolie découverte pour moi. Je conseille ce roman et j'ai tellement apprécié que je vais me renseigner sur les autres ouvrages de l'auteur.

Un passage pour vous mettre dans le bain : 
"La chose dans le cercle changea de forme, prenant finalement l'apparence d'une séduisante et élégante chienne de race. Mais on ne me la fait pas : il lui manquait l'odeur." 

Ma note : 9/10