mardi 14 janvier 2020

Book Boyfriend de Claire Kingsley














Book Boyfriend de Claire Kingsley chez édition Bookmark dans la collection infinity.

Mon résumé : 
Mia est une jeune femme réservée, qui est passionnée par la lecture. Depuis quelque temps elle tient un blog et communique avec une de ses autrices préférées, Lexi, au fil du temps elles se sont liés d'une amitié profonde.
Alex est un homme charmant, drôle et, parfait pour Mia, peut-être trop parfait ?
Elle voulait une histoire d'amour comme dans les romans, et si Alex pouvait être sa romance ?
Mais il cache une grosse partie de sa vie à Mia et si elle l'apprend, il risque de tout perdre.
Alex écrit des romances sous le pseudonyme de Lexi... Il est donc son âme-sœur mais aussi l'amie proche, virtuelle de Mia.

Mon avis : 
Le roman est addictif, il se lit rapidement, l'écriture est fluide et réfléchie. La trame de l'histoire est bien menée, même si on s'y perd parfois, vers la fin entre le roman et le roman dans le roman.
Les personnages sont attachants, Mia est une jeune femme exceptionnelle, je n'ai pas toujours compris ses réactions, mais son côté particulièrement maladroite la rend attachante. J'aime beaucoup la façon qu'elle a de défendre sa passion pour la lecture, et surtout pour la romance.
Alex est le type drôle, beau et charmant par excellence. Je pense qu'il vous fera toutes tomber dans ses filets, grâce à son romantisme. Qui n'a jamais rêvé qu'un homme dans une librairie vous propose de vous offrir vos livres, le rêve absolu.
A côté de cela, j'ai trouvé l'histoire familiale d'Alex touchante, le fait qu'il aide son père comme il peut.
Le chat est vraiment le plus gros élément comique du livre je trouve. Je ne pouvais plus m'arrêter de rire à chaque fois que le chat avait fait une bêtise et grâce à son surnom. Effectivement Mia dit tout le temps que c'est un "Connard". 
J'ai passé un excellent moment de lecture avec cette histoire d'amour peu conventionnelle. Et c'est justement l'originalité de l'histoire qui m'a plu, le fait que c'est un homme qui écrit des romances, et qui se fait passer pour une femme est peu commun.
Le début du roman est étonnant, puisqu'on rentre directement dans une dispute sans rien connaître du contexte, quelques pages après on a un retour en arrière et l'histoire commence.
Le roman est plutôt court et plaisant donc je vous conseille de plonger dedans avec une tasse de chocolat chaud.

Une phrase qui m'a fait rire   : 
"Elle est un peu comme un animal sauvage dans la forêt. J'ai un aperçu d'elle dans son environnement naturel, et je ne veux pas gâcher le moment."

Ma note : 8/10

jeudi 9 janvier 2020

La machine de Léandre suivi de La Chasseuse de Livres d'Alex Evans














La Machine de Léandre suivi de la nouvelle La Chasseuse de Livres d'Alex Evans chez ActuSF collection Bad Wolf.

Résumé :
La Machine de Léandre : Constance est une scientifique solitaire, très impliquée dans son travail. Jusqu'au jour ou la police ainsi que le Magistère lui pose des questions sur son collègue disparu, et ses recherches. Philidor Magnus va lui demander son aide dans son projet, car son collaborateur a disparu, il faut le remplacer. Mais elle était loin de se douter qu'en travaillant sur une machine à magie, elle découvrirait autant de secret.

La Chasseuse de livres : Cassandra est une étudiante brillante, héritière de la famille royale Galata, elle se voit proposer la mission de retrouver le grimoire "L'Appel des Anciens." Elle se lance donc dans une quête dangereuse, suivi de deux hommes mystérieux. Peut-être que les objets cachés sont cachés pour une bonne raison...

Mon avis : 
Globalement c'était une bonne lecture, bien qu'elle se sépare en deux avis.
La Machine de Léandre est une histoire sympathique et originale mais je trouve que l'intrigue est un peu plate. Je suis d'accord la fin est juste génial, je ne me suis pas dit une seconde que c'était cette personne le méchant. Et le final est vraiment bien emmené. Mais durant une grande partie du récit l'intrigue est un peu plate.
J'ai beaucoup plus apprécié La Chasseuse de livres car il y a plus d'action et l'intrigue est passionnante.

Alors premièrement c'était la première fois que je lisais un roman de cet auteur, et elle m'a agréablement surprise. Dans La Machine de Léandre, l'histoire tourne autour de Constance, c'est une femme plutôt solitaire et réservée. Elle est attachante pour son côté timide et gêné, on redécouvre l'image du scientifique, comme quelqu'un d'ouvert et non plus, seulement plongé dans les livres. Léandre est un personnage impressionnant qui nous trompe du début à la fin du roman, sur son âge et ses compétences.
Le passage ou Constance est enlevé m'a beaucoup plu, car on aperçoit plus le côté magie avec la nécromancie, la pierre ou, encore le sort pour le tigre de brume.
La fin est une apothéose pour moi, elle m'a beaucoup charmé, avec ses révélations et Constance qui s'accomplit. J'adore le démon il me fait beaucoup rire, dommage qu'il n'est pas plus présent. Le passage sexuel est habilement dissimulé dans un geste de magie, ce n'est pas du sexe pour parler sexe. C'est raconté d'une façon subtile, que j'ai beaucoup aimée.

La Chasseuse de livres est bien plus addictive selon moi.Cassandra est un personnage fort mais qui a une part de timidité. J'ai beaucoup rit, car au début de l'histoire elle se retrouve avec deux hommes qui l'ennuient, et au final les deux hommes éprouvent des sentiments pour la jeune femme, quel retournement de situation. L'intrigue est très intéressante, on plonge dans une quête magique. Le passage des ruines et découvertes m'a passionné, et la fin avec Escalante est captivante. J'ai juste adoré la fin, tellement original, et le moment avec Escalante est vraiment drôle et unique.

Je conseille ce roman et cette nouvelle pour découvrir l'univers de l'auteur qui est très bien mené et vaste comme le dit Alex Evans dans son interview à la fin du roman.

Une phrase qui m'a fait beaucoup rire   : 
"Tout le monde se fichait de mon existence. Que je vive dans la chasteté ou fornique avec des douzaines d'amants n'allait rien changer à l'ordre des choses ou l'opinion de qui que ce fût. 

Ma note : 7/10

mercredi 18 décembre 2019

Les sœurs Carmines de Ariel Holzl














Les Sœurs Carmines, tome 1 : Le Complot des corbeaux d'Ariel Holzl chez Mnémos édition. 

Résumé : 
Les sœurs Carmines sont trois, l'ainé est Tristabelle, la seconde Merryvère et la petite dernière Dolorine. Le premier tome est du point de vue de Merryvère qui est une monte-en-l'air, c'est-à-dire qu'elle cambriole les manoirs en courant de toits en toits la nuit. C'est comme ça qu'elle gagne de l'argent, elle est un oiseau de nuit. Grisaille est la cité gothique où elles habitent, seules depuis que leur mère est parti. Dans cette cité il y a des familles puissantes qui possèdent des pouvoirs surnaturels. 
Merryvère a l'habitude de son métier mais cette fois, il va tourner au drame. 

Mon avis : 
J'ai bien aimé ma lecture qui fut une chouette découverte. C'est un roman fantastique qui est sombre et très drôle. 
J'ai apprécié la plume de l'auteur qui est agréable, drôle et addictive. Son univers est bien introduit, il nous fait découvrir un univers peu commun. Grisaille est une citée effrayante, elle ne donne pas envie d'y aller, le meurtre est présent ainsi que des créatures effrayantes. 
Le roman est plaisant même s'il peut paraître parfois long, heureusement qu'il y a des passages du journal de Dolorine, c'est une bouffée d'air frais, j'adore ses moments. Dolorine est à mourir de rire, sa peluche encore plus, c'est un gros psychopathe et c'est d'autant plus drôle comme c'est une peluche. J'ai hâte de lire le dernier tome qui me promet une lecture plaisante. J'ai eu un peu de mal par moments avec Merryvère car sa personnalité est très éloigné de moi, elle avait tendance à m'exaspérer. Merry est toujours dans la recherche du respect de sa sœur, elle veut être à la hauteur. 
Tristabelle est sans cœur pour ce qui est de son côté méchante, et hautaine, mais pourtant je l'aime bien. Je trouve que l'histoire devient de plus en plus intéressante au fil de la lecture, au début j'étais un peu sceptique par cette entrée en matière du roman, mais au fur et à mesure j'ai appris à aimer l'univers et ses personnages. 
J'ai hâte de lire la suite, et de retrouver Dolorine car c'est vraiment mon coup de cœur de cette saga. 
Je conseille cette trilogie remplie d'humour avec un côté sombre et surtout pour l'univers décalé de l'auteur.  

Ma note : 8/10

dimanche 24 novembre 2019

Dans l'ombre de Paris de Morgan Of Glencoe














Dans l'ombre de Paris de Morgan Of Glencoe chez ActuSF collection Naos.

Résumé :
Yuri est la princesse de l'Empire du Japon, elle est destinée à épouser le futur roi de France, dans le but de faire une alliance. Alors quand la reine lui propose de fuir dans les égouts, elle n'hésite pas une seconde. Mais elle était loin de se douter d'y trouver tout une communauté d'humains, de fées et de créatures magiques.


Mon avis :
C'est un roman que j'ai bien apprécié, pour son univers et pour l'histoire très originale je trouve.
J'aime beaucoup la couverture avec c'est couleur chaude, assez estivale. J'avais beaucoup aimé Coup d'Etat de Valérie Simon, le résumé Dans l'ombre de Paris, racontait l'histoire d'empire, de roi, de pouvoir. Je me suis dit que je ne pouvais qu'aimer, et effectivement, j'ai pris beaucoup de plaisir dans ma lecture.
L'univers est très bien construit, avec un monde d'humains et de fées. J'ai aimé toute cette culture autour des fées, les différentes créatures comme les feux-follets, ou encore les selkies... 
Les personnages sont très attachants, d'ailleurs la fin est un déchirement, j'ai beaucoup pleuré.
J'aime beaucoup comment Yuri s'émancipe des traditions japonaises, pour avoir de nouvelles valeurs et surtout un nouveau mode de vie. C'est un personnage qui a beaucoup de caractère, courageuse et audacieuse.
Elle a beaucoup évolué durant la lecture ce qui est très plaisant.
J'ai beaucoup aimé l'amitié que développent Yuri et Waterlily. Même si la scène de combat avec Waterlily dans les égouts est violente et répugnante, on s'attache quand même à elle.
L'auteur arrive très bien à nous faire passer les émotions du roman, impossible de ne pas verser une larme dans les 20 dernières pages. Pour chaque personnage on voit les adieux déchirants, c'est une fin très dur qui nous maintient dans l'émotion tout le long, même si on ne connait pas plus que cela certains personnages, on ne peut qu'être attendris par les moments des adieux.
J'attendais un rebondissement à la fin et au final le rebondissement a été le contraire c'est-à-dire qu'il n'y en a pas. Un peu déçu par cette fin car j'aimais beaucoup les personnages, je n'imaginais pas une fin comme celle-ci. Même si je comprends ou l'auteur veut en venir, c'est toujours difficile de dire adieu aux personnages.
Ce roman parle beaucoup de tolérance, d'égalité entre rangs, peuples et sexes, j'ai beaucoup aimé cet aspect-là. Il condamne également la violence, le viol ou encore la trahison.
Je conseille cette histoire, de plus ce n'est que le premier tome d'une saga qui cache encore beaucoup de révélation.
Je posterais bientôt une interview de l'auteur !

Une phrase qui m'a touchée  : 
"Nous sommes des fées. Ce que je t’ai donné de plus dangereux, fils, c’est la vie. Nous sommes des Fourmis, et si le Rail tombe, nous tombons avec. Naît sur le Rail, meurt sur le Rail."

Ma note : 8.5/10

mercredi 30 octobre 2019

Boutons et Dentelle de Penelope Sky : bouton un














Boutons et Dentelle : bouton un de Penelope Sky.

Résumé  :
Pearl était plus ou moins heureuse avec son homme, jusqu'à ce voyage, cette soirée-là. Kidnappée, elle se retrouve sur un bateau prisonnière avec d'autres femmes. Elle ne comprend pas ce qui ce passe jusqu'à ce qu'un connard l'achète aux enchères. C'est le début du cauchemar... Et si Crow était le seul à pouvoir la sauver ou faire bien pire ... La seule façon d'être libre c'est de gagner des boutons, chaque action qui plaît à Crow rapporte un bouton. 

Mon avis : 
J'ai aimé ce roman, même si je le trouve déroutant, je n'avais jamais lu de roman aussi hard que ça, on va dire ou rarement. Mais cela n'a en rien empêchée ma lecture.
L'écriture de l'auteur est brut, réel, elle n'y va pas par quatre chemins. C'est addictif et fluide, de plus le roman fait 292 pages donc il est très vite lu.
Il y a beaucoup de scènes de sexe plus ou moins hard, et très bien décrites. Donc pour ceux qui n'aiment pas, passer votre chemin.
La relation conflictuelle entre Pearl et Crow est super-sympa, on voit bien qu'ils se repoussent pour revenir vers l'autre tout le temps.
J'adore le jeu des boutons, il est super bien emmené dans l'histoire, et je trouve que ça met du piment dans la relation.
L'histoire est super-original, le kidnapping, l'esclavage sexuelle, ça change des romances toujours pareils.
J'ai ressenti beaucoup d'émotions grâce à ce livre : de la colère, tristesse, dégoût ...
Les personnages m'ont beaucoup plu, même si Pearl est agaçante parfois, elle est attachante. Elle est le personnage féminin le plus fort psychologiquement que j'ai pu voir à travers mes lectures. Et j'ai vraiment beaucoup aimé ce côté de femme forte, rebelle. Qui malgré les menaces et la souffrance continue de se battre et de se rebeller.
 Crow quant à lui est l'homme sombre par excellence, toujours des menaces mais les actes ne suivent pas, ce qui nous fait bien rire.
Le surnom que Crow donne à Pearl est juste exceptionnel, j'adore.
J'ai eu très peur pour l’héroïne quand elle rencontre Crow, et qui lui dit avec moi ça sera encore pire.
J'aime beaucoup l'idée du conflit entre les deux grands rivaux Bones et Crow, et surtout que Crow ne soit pas simplement le gentil mais plutôt un méchant pas détestable.
Pearl et Crow ont tous les deux des parts d'ombres, des secrets, dans le tome 1 ils ne se les racontent pas vraiment mais j'ai hâte de lire le tome 2 pour le découvrir.
Je conseille cette dark romance, mais pour un public déjà habitué aux scènes de sexes dans les romans.

Un passage drôle entre Crow et Pearl : 
"Elle m"a repoussé à nouveau. 
-Tu ne vas pas me mettre ce truc dans le cul. Oublie ça. 
Elle était hésitante avant que je la fouette avec ma ceinture, mais elle avait aimé ça. Elle aimerait le plug aussi."


Ma note : 8.5/10