dimanche 20 janvier 2019

Après la pluie de Renée Carlino














Après la pluie de Renée Carlino chez Milady new adult.

Résumé :
Avelina est une jeune espagnole qui décide de rester en France avec Jack plutôt que de partir avec sa mère. Elle va vivre plusieurs années de bonheur, avec son mari dans un ranch, où ils travaillent jusqu'à la tempête. La vie ne ce passe pas toujours comme on le souhaite. Comment fera-t-elle pour rebondir après ce qui lui est arrivé.

Nate est un jeune homme prometteur, depuis tout petit son père l'encourage à faire comme lui. Et grâce à lui Nate finit major de sa promo, et devient chirurgien cardia-thoracique. Sa carrière commence à décoller quand il fait un mauvais pronostic qui tuera quelqu'un. Perdu et envahi par la culpabilité, son père l'envoie chez son oncle, dans le ranch familial pour se vider la tête. Mais ce n'est que pour un mois, arrivera-t-il à retourner dans sa vie stressante et tout oublier ?

Mon avis :
J'ai beaucoup apprécié cette lecture, une romance qui traite de beaucoup de problèmes. Déjà on a le décès d'une personne proche, l'auteur raconte comment une jeune fille peut devenir une loque sous le poids du deuil. Je trouve très intéressant qu'il nous montre deux sortes de médecins : Nate qui est sensible et bon chirurgien, et Olivia qui elle ne pense qu'au boulot et ne ressent pas de tristesse ou culpabilité pour ses patients.

Les chapitres sont alternés entre les deux personnages ce qui permet de mieux les comprendre.
J'adore toutes les romances qui ce passe avec des cow-boys ou dans les ranchs, donc c'était un bon point direct pour moi. L'univers est bien construit, certains paysages font rêver, comme par exemple l'endroit où ils vont se baigner.

L'histoire est vraiment complète, je m'explique, l'histoire d'amour commence progressivement avec le flirt puis elle le repousse à cause de ses problèmes puis petit à petit les sentiments dans une grosse partie. Et enfin le sexe et le retour des problèmes pour arriver à la remise en question et la fin.
On prend vraiment le temps de connaître les personnages, et le sexe n'arrive pas tout de suite malgré l'attirance et c'est tant mieux. Ça change de tous ces romans ou direct vers 50 pages ils couchent déjà ensemble. Dans la vie ce n'est pas souvent le cas donc j'étais contente de voir que dans ce roman on prend notre temps. L'histoire d'amour est complète et affronte la vraie vie si je peux dire.

L'auteur n'a pas peur de maltraiter un peu ses personnages. Avelina est souvent tourmentée ou dans un état pitoyable.

Spoil !

Par contre la fin me pose problème... C'est un peu trop facile de balader quelqu'un, de lui dire je pars faire le point. Et de revenir après des mois comme si tout était pareil. Et que lui l'accepte sans vraiment être en colère. Ce n'est pas réaliste, on ne peut pas attendre quelqu'un si longtemps, on ne peut pas mettre sa vie sur pause comme ça. Et la reprendre comme un film. 


Sinon c'était une très bonne lecture, je la conseille vraiment. Par contre si vous êtes sensible préparez les mouchoirs 😏
Quelques scène de sexe explicite donc attention pour les plus jeunes.

Une phrase qui m'a fait réfléchir :
"A vingt ans, je devins froide et dure, attendant avec impatience la fin de ma sinistre existence."

Ma note : 8/10

mercredi 9 janvier 2019

Les ombres d'Esver de Katia Lanero Zamora














Les ombres d'Esver de Katia Lanero Zamora chez ActuSF collection Naos.

Mon résumé :
Amaryllis habite avec sa mère dans le domaine d'Esver, elle est faible et sous médicament.
Mais pourtant sa mère fait tout pour que sa fille devienne une botaniste experte, et aller dans l'école de botanique. Mais un jour, alors qu'elle oublie de prendre son médicament, et que la nuit arrive, elle découvre des choses, mais est-ce dans sa tête ou la réalité ? Pourquoi à chaque fois qu'elle s'enfuit la nuit, elle n'arrive jamais à quitter le domaine ? Et si pour échapper à son destin, elle devait vaincre la nuit et les ombres. Elle va devoir remonter dans le passé, et se souvenir du fameux soir.

Mon avis :
Ma lecture a été en double teinte, le début fut très long, avec beaucoup d'ennui, ce n'est que la deuxième partie qui m'a accrochée. L'histoire est sympa, originale mais l'auteure ne réussit pas à être addictive, une bonne partie de son roman ce qui est dommage.
La couverture est magnifique, et nous plonge directement dans le mystère.
La description du manoir dans le style gothique est magique, j'aimerais beaucoup visiter ce manoir dans la réalité.
Le personnage principal est bien, j'ai aimé suivre Amaryllis, par contre sa mère n'a eu ma sympathie qu'après la découverte, du soir qui a tout changé. Les hommes sont peu présents dans ce récit, et ce sont souvent eux les méchants, destructeurs. Horace et Narcisse apportent ce côté fantastique, mêlé avec la quête. Amaryllis est courageuse, je trouve que c'est vraiment malin à l'auteure d'avoir joué avec la folie du personnage comme ceci, pour cacher le passé, enfoui tellement profondément que le personnage pense que ça n'a jamais existé.
L'ambiance est sombre dans ce roman, les secrets sont à l'honneur. Pour la vouivre on comprend rapidement son identité même si on est toujours perdu dans cette ambiguïté de folie/réalité.
Personnellement je n'aime pas quand je ne comprends pas dans un livre si c'est réel ou folie, l'auteure joue avec l’ambiguïté. Beaucoup de personnes aiment, moi pas vraiment. J'ai trouvé que le roman devenait sympa et intéressant seulement après une grosse moitié, au niveau des réponses, quand on apprends l'histoire de sa mère environ. J'ai adoré avoir les réponses même si pour certaines je fus déçue. 
Le roman se clôture sur une fin attendu mais qui comble le lecteur.
Comme toutes les histoires des héros battent les méchants.
Cette lecture n'a pas été merveilleuse et ne restera pas forcément dans les meilleurs, mais c'est un roman sympa. L'auteure à des bonnes idées mais devraient retravailler le côté addictif quand elle écrit. C'est le gros point qui m'a bloqué sinon l'univers est complet et bien travaillé.
Il peut parfois être compliqué à comprendre où se sentir perdu dans l’ambiguïté de l'auteure mais tout s'éclaire à la fin car "le jour se lèvera"


Une phrase qui m'inspire  :
"Le soleil finit toujours par se lever" 

Ma note : 6/10


jeudi 3 janvier 2019

Bilan décembre

Bilan décembre


Lectures :
Nouvelles de Pétersbourg de Gogol
Les contes interdits : La reine des neiges de Simon Rousseau
Les veilleurs de Jean-Luc Bizien
Pnine de Nabokov
Les ombres d'Esver de Katia Lanero Zamora 
Laisse tomber la neige ! de Cécile Chomin 
Alice Royale tome 1 de Céline Mancellon 

Lecture en cours :
L'école des mauvais méchants complot 1 de Stéphanie S. Sanders

Séries que je regarde en ce moment :
The Walking dead saison 5
Revisionne The vampire Diaries saison 1 


 

vendredi 21 décembre 2018

Les veilleurs de Jean-Luc Bizien














Les veilleurs de Jean-Luc Bizien dans la collection Naos des éditions ActuSF.

Mon résumé : 
Paris est devenu une prison, des remparts sont construits tout autour de la ville pour que rien ne puisse sortir. Rien ? Oui toutes créatures : Goules, Vampires, Loups-garous, ou les personnes potentiellement infectées. Plusieurs personnes tentent de survivre en vain, des groupes sont cachés un peu partout dans la ville. Des hommes comme les veilleurs ou des snipers sont mis en place pour surveiller et intervenir pour que personne ne sort. Dans tout ça, il y a des enfants qui ne comprennent pas pourquoi leurs parents se transforment. Le virus toucherait tous les adultes ?
Et Marie, une jeune femme enceinte qui ne connaît pas la nature de son bébé.

Mon avis :
J'ai bien aimé cette lecture, agréable à lire, addictive et rempli d'actions. Les seuls moments où je me suis un peu ennuyé ce sont les chapitres du docteur Paoli, car c'est le personnage qui m'a le moins intéressé. Le roman est intrigant, il y a beaucoup de choses qui m'ont attiré.
J'ai trouvé super-intéressant, et c'est ce que j'aime le plus dans le roman le personnage de Marie. Une femme enceinte dans tout ce bordel, et surtout avec les questions par rapport au bébé et à Vincent. L'auteur a soulevé beaucoup de questions et encore plus avec le passage des vampires.
Alexandre me fait un peu pitié... Je ne le porte pas vraiment dans mon cœur mais c'est vrai qu'il veut tout faire pour protéger Marie, mais bon je préfère me raccrocher au peut-être avenir avec Vincent. 
Le roman contient des chapitres alternés avec une dizaine de personnages, pour ceux qui comme moi, ont du mal, faites vous une fiche avec les personnages ça aide. Mais au fur et à mesure vous n'en aurez plus besoin.
Les personnages sont attachants, il y en a peu que je n'ai pas aimé. Bon Ilan je ne l'aime pas trop, il m'insupporte. Le deuxième que je n'aime pas c'est Baptiste et après ce qu'il a fait c'est impossible pour moi de l'apprécier.
J'aimais beaucoup Lino par contre, son caractère permettait de canaliser Baptiste.
J'apprécie dans ce roman, le côté réaliste qui y figure, pour moi, je suis convaincu que ce genre de choses pourrait arriver, c'est pour ça aussi que de plus en plus de films, livres ou séries en parlent.
J'ai trouvé très intéressant le rapport avec l'armée, son fonctionnement, le peu d'intérêt pour le sort de leurs propres soldats.
L'auteur a bien représenté les différentes catégories de la société comme les enfants, les ados, les adultes, les militaires, les couples amoureux, les homosexuels, une femme enceinte... Je trouve qu'il y a un bon panel de personnalités.
Un point positif, c'est qu'avec tous les personnages qu'on voit, aucun ne se ressemble, chacun à sa personnalité et cela c'est vraiment bien.
Il y a tellement d'intrigues dans ce roman ! On est tout le temps mis en pression dans plusieurs moments et des moments sont hypers surprenants. Pour Sarah je suis tombée à la renverse, ce fut le choc complet.

L'épilogue soulève plusieurs questions par rapport aux Vampires et Loups-garous. Et j'ai hâte d'avoir mes réponses.

Petit détail pratique le livre coûte 15.90 euros et c'est un livre de presque 400 pages, le prix est donc correct pour le roman.
Je conseille vraiment cette bonne lecture. Surtout si vous êtes aventures, actions, thriller, fin du monde, surnaturel et même un peu amour pour Marie surtout. C'est un très bon premier tome, j'ai hâte d'avoir la suite.


Un passage que j'ai adoré  :
"ils tournaient vers ............... des regards mi-envieux, mi-admiratifs, ils ...  [ ...] Ils se prosternaient !" 
Les petits points remplace un détail spoliant 😋


Ma note : 8/10 

jeudi 13 décembre 2018

Nouvelles de Pétersbourg de Gogol
















Nouvelles de Pétersbourg de Gogol chez Folio.

Mon avis et résumé :

Grâce à ma licence, j'ai découvert que j'aimais beaucoup la littérature russe comme Gogol. Son écriture n'est pas trop complexe, c'est léger et drôle. Et surtout pas prise de tête, la littérature classique est trop souvent prise de tête pour moi. Mais j'ai trouvé cette lecture drôle et c'est une belle surprise.
La perspective Nevski est la première nouvelle du roman, elle est sympathique. Deux hommes rencontrent chacun une femme sur la perspective Nevski. Le premier ne va plus distinguer folie et réalité, le deuxième lui va draguer une femme mariée. Chacun aura une fin à la hauteur de Gogol.

Le portrait, c'est l'histoire que j'ai le moins appréciée, pas que je n'ai pas aimé, mais j'ai eu plus de mal. C'est un peintre qui va acheter un portrait, celui-ci a pour caractéristique d'avoir un homme peint avec des yeux très réalistes. Durant la nuit la peinture prend vie et la vie du peintre bascule. Mais si tout ça n'était pas un commencement, mais plutôt la suite d'une histoire sombre.

Le journal d'un fou, j'ai bien aimé cette nouvelle vraiment courte. Qui parle d'un petit fonctionnaire, qui tombe amoureux de la fille d'une personne bien plus haute dans la société que lui. Il va perdre la tête et crier partout qu'il est le roi d'Espagne. Et va finir tragiquement.

Le nez, j'ai beaucoup aimé, c'était très drôle. Cette courte nouvelle raconte l'histoire d'un barbier qui trouve dans son petit-déjeuner un nez. La personne qui a perdu son nez, le cherche tout le matin et se rend même dans un bureau de petites annonces pour le retrouver.
Dans une première partie, on voit la journée du barbier et dans une deuxième la personne ayant perdu son nez. J'ai trouvé ça très drôle surtout, quand Kovaliov trouve son nez en uniforme se promener dans la ville.

Le manteau, j'ai vu la chute arrivée de loin, mais elle reste plaisante. Un petit fonctionnaire se rend tous les jours à son travail avec un manteau bien abîmé. Le tailleur lui dit qu'il ne peut plus le réparer, mais en acheter un autre. Malheureusement, un manteau coûte bien trop d'argent, alors il va tout faire pour avoir l'argent, tellement qu'il devient fou de ce manteau. Une fin assez tragique qui m'a inspiré de la piété pour le pauvre personnage. Certains trouverais ça drôle, mais pas moi...

Un ensemble de nouvelles saugrenu qui m'a beaucoup divertit. Gogol est vraiment un auteur que j'apprécie. Je le conseille, c'est histoires parlent d'hommes qui perdent la raison mais toujours en restant de la légèreté sans que ça devienne complexe. Un beau classique sur la folie, et de quoi découvrir la littérature Russe.

Une phrase qui m'a fait éclater de rire :
"Horreur ! Le nez ne voulait pas tenir !" 

Ma note : 8/10