mercredi 19 février 2020

06H41 de Jean-Phlippe Blondel














06H41 de Jean-Philippe Blondel chez Pocket édition.

Mon résumé : 
Cécile Duffaut est une femme accomplie, elle a une famille, un bon travail, et surtout elle est plutôt heureuse. Mais tout bascule quand elle prend le train de 06H41. Après un long week-end chez ses parents à Troyes, elle retourne chez elle à Paris. Dans le train, un homme s’assoit à côté d'elle, c'est Philippe Leduc, un ex qui l'a humiliée dans le passé. Commence alors un trajet où les deux personnages vont refaire toutes leurs vies, intérieurement chacun : leurs échecs, leurs réussites, les regrets. Et pourquoi pas tout recommencer et arriver à se reparler ?

Mon avis :
Le roman est court donc vite lu, il se lit bien même s'il n'est pas vraiment addictif. Les personnages sont intéressants, on suit la psychologie de cette femme et de cet homme durant tout le trajet de train. On est donc bien au courant des pensées de chacun, ce qui crée une facilité à comprendre les personnages.
Pourtant cette lecture a été sans plus pour moi, et la fin... je ne sais même pas quoi dire. On reste sur une fin de facilité je trouve, qui laisse le lecteur faire la fin qu'il veut, c'est frustrant.
Cette lecture n'a pas été une déception, juste sans grand intérêt pour moi. Par contre l'idée de retrouvailles dans un train c'est super-sympa, dommage que cela n'a pas été assez exploité.

Une phrase tellement vrai  : 
"On n'imagine jamais que certaines phrases vont rester ancrées, plantées comme des échardes- et qu'elles vont revenir tout dévaster à certains moments de l'existence." 

Ma note : 5/10

dimanche 26 janvier 2020

Skin Trade de George R.R. Martin














Skin Trade de George R.R. Martin chez Actusf.

Mon résumé : 
Willie est un agent de recouvrement la plupart du temps, c'est un homme mais, par moments il se transforme. Randi Wade est une détective qui s'acharne depuis longtemps à comprendre comment son père, membre de la Police, a été tué. Dans cette ville qu'elle croyait si bien connaître, elle va découvrir qui dirige vraiment la ville. Et surtout le côté obscur de cette ville par à une série de meurtres étranges.

Mon avis : 
J'ai apprécié ma lecture, qui était addictive, et très bien écrite. L'objet-livre est magnifique, il a une couverture dur et la tranche fait penser aux anciens livres, magnifique dans une bibliothèque. J'aime beaucoup la couverture également, qui met directement dans l'ambiance et le thème du roman.
J'affectionne cet auteur, pour s'est écrits toujours surprenant, j'ai pu lire ce roman, mais aussi Le dragon de glace et autres nouvelles, et j'ai regardé la série Games of Throne.
Pour le genre, c'est un mélange de fantastique, de policier et un peu d'horreur (thriller ?). L'intrigue avance plutôt vite, mais on suit facilement grâce à l'écriture de l'auteur qui est contrôlé. C'est dur de deviner qui est le tueur, personnellement je trouve qu'ils sont tous un peu louche dans ce roman.
L'univers est bien amené, peu à peu on découvre une ville plutôt sombre.
Les personnages sont attachants, on a très peur pour Willie à la fin. Les deux personnages principaux sont bien construits, on rentre tout de suite dans l'histoire en ayant peur pour eux.
Pour la dernière scène d'action j'ai trouvé cela super-original, l'histoire du tueur avec les miroirs. J'ai beaucoup aimé, même s'il faut avouer que sa description hérisse les poils.
D'ailleurs, la fin est un peu expédiée je trouve, Willie fait parvenir à Randi un message puis terminé. Je trouve qu'elle aurait pu être un peu autrement et moins fouillis.
Ce roman est plein de tension et de mystère je vous le conseille si vous aimez ce genre de choses.

Un retour de bâton bien mérité : 
"Fais-moi plaisir : épargne-moi le numéro du vieil homme malade. Ouais, je suis au courant, pour ton arthrite et tes blessures de guerre. Je sais aussi qui tu es, et ce dont tu es capable. OK, tu n'as pas tué Joanie. Alors qui l'a fait ? Lui ? "

Ma note : 7/10

mardi 14 janvier 2020

Book Boyfriend de Claire Kingsley














Book Boyfriend de Claire Kingsley chez édition Bookmark dans la collection infinity.

Mon résumé : 
Mia est une jeune femme réservée, qui est passionnée par la lecture. Depuis quelque temps elle tient un blog et communique avec une de ses autrices préférées, Lexi, au fil du temps elles se sont liés d'une amitié profonde.
Alex est un homme charmant, drôle et, parfait pour Mia, peut-être trop parfait ?
Elle voulait une histoire d'amour comme dans les romans, et si Alex pouvait être sa romance ?
Mais il cache une grosse partie de sa vie à Mia et si elle l'apprend, il risque de tout perdre.
Alex écrit des romances sous le pseudonyme de Lexi... Il est donc son âme-sœur mais aussi l'amie proche, virtuelle de Mia.

Mon avis : 
Le roman est addictif, il se lit rapidement, l'écriture est fluide et réfléchie. La trame de l'histoire est bien menée, même si on s'y perd parfois, vers la fin entre le roman et le roman dans le roman.
Les personnages sont attachants, Mia est une jeune femme exceptionnelle, je n'ai pas toujours compris ses réactions, mais son côté particulièrement maladroite la rend attachante. J'aime beaucoup la façon qu'elle a de défendre sa passion pour la lecture, et surtout pour la romance.
Alex est le type drôle, beau et charmant par excellence. Je pense qu'il vous fera toutes tomber dans ses filets, grâce à son romantisme. Qui n'a jamais rêvé qu'un homme dans une librairie vous propose de vous offrir vos livres, le rêve absolu.
A côté de cela, j'ai trouvé l'histoire familiale d'Alex touchante, le fait qu'il aide son père comme il peut.
Le chat est vraiment le plus gros élément comique du livre je trouve. Je ne pouvais plus m'arrêter de rire à chaque fois que le chat avait fait une bêtise et grâce à son surnom. Effectivement Mia dit tout le temps que c'est un "Connard". 
J'ai passé un excellent moment de lecture avec cette histoire d'amour peu conventionnelle. Et c'est justement l'originalité de l'histoire qui m'a plu, le fait que c'est un homme qui écrit des romances, et qui se fait passer pour une femme est peu commun.
Le début du roman est étonnant, puisqu'on rentre directement dans une dispute sans rien connaître du contexte, quelques pages après on a un retour en arrière et l'histoire commence.
Le roman est plutôt court et plaisant donc je vous conseille de plonger dedans avec une tasse de chocolat chaud.

Une phrase qui m'a fait rire   : 
"Elle est un peu comme un animal sauvage dans la forêt. J'ai un aperçu d'elle dans son environnement naturel, et je ne veux pas gâcher le moment."

Ma note : 8/10

jeudi 9 janvier 2020

La machine de Léandre suivi de La Chasseuse de Livres d'Alex Evans














La Machine de Léandre suivi de la nouvelle La Chasseuse de Livres d'Alex Evans chez ActuSF collection Bad Wolf.

Résumé :
La Machine de Léandre : Constance est une scientifique solitaire, très impliquée dans son travail. Jusqu'au jour ou la police ainsi que le Magistère lui pose des questions sur son collègue disparu, et ses recherches. Philidor Magnus va lui demander son aide dans son projet, car son collaborateur a disparu, il faut le remplacer. Mais elle était loin de se douter qu'en travaillant sur une machine à magie, elle découvrirait autant de secret.

La Chasseuse de livres : Cassandra est une étudiante brillante, héritière de la famille royale Galata, elle se voit proposer la mission de retrouver le grimoire "L'Appel des Anciens." Elle se lance donc dans une quête dangereuse, suivi de deux hommes mystérieux. Peut-être que les objets cachés sont cachés pour une bonne raison...

Mon avis : 
Globalement c'était une bonne lecture, bien qu'elle se sépare en deux avis.
La Machine de Léandre est une histoire sympathique et originale mais je trouve que l'intrigue est un peu plate. Je suis d'accord la fin est juste génial, je ne me suis pas dit une seconde que c'était cette personne le méchant. Et le final est vraiment bien emmené. Mais durant une grande partie du récit l'intrigue est un peu plate.
J'ai beaucoup plus apprécié La Chasseuse de livres car il y a plus d'action et l'intrigue est passionnante.

Alors premièrement c'était la première fois que je lisais un roman de cet auteur, et elle m'a agréablement surprise. Dans La Machine de Léandre, l'histoire tourne autour de Constance, c'est une femme plutôt solitaire et réservée. Elle est attachante pour son côté timide et gêné, on redécouvre l'image du scientifique, comme quelqu'un d'ouvert et non plus, seulement plongé dans les livres. Léandre est un personnage impressionnant qui nous trompe du début à la fin du roman, sur son âge et ses compétences.
Le passage ou Constance est enlevé m'a beaucoup plu, car on aperçoit plus le côté magie avec la nécromancie, la pierre ou, encore le sort pour le tigre de brume.
La fin est une apothéose pour moi, elle m'a beaucoup charmé, avec ses révélations et Constance qui s'accomplit. J'adore le démon il me fait beaucoup rire, dommage qu'il n'est pas plus présent. Le passage sexuel est habilement dissimulé dans un geste de magie, ce n'est pas du sexe pour parler sexe. C'est raconté d'une façon subtile, que j'ai beaucoup aimée.

La Chasseuse de livres est bien plus addictive selon moi.Cassandra est un personnage fort mais qui a une part de timidité. J'ai beaucoup rit, car au début de l'histoire elle se retrouve avec deux hommes qui l'ennuient, et au final les deux hommes éprouvent des sentiments pour la jeune femme, quel retournement de situation. L'intrigue est très intéressante, on plonge dans une quête magique. Le passage des ruines et découvertes m'a passionné, et la fin avec Escalante est captivante. J'ai juste adoré la fin, tellement original, et le moment avec Escalante est vraiment drôle et unique.

Je conseille ce roman et cette nouvelle pour découvrir l'univers de l'auteur qui est très bien mené et vaste comme le dit Alex Evans dans son interview à la fin du roman.

Une phrase qui m'a fait beaucoup rire   : 
"Tout le monde se fichait de mon existence. Que je vive dans la chasteté ou fornique avec des douzaines d'amants n'allait rien changer à l'ordre des choses ou l'opinion de qui que ce fût. 

Ma note : 7/10

mercredi 18 décembre 2019

Les sœurs Carmines de Ariel Holzl














Les Sœurs Carmines, tome 1 : Le Complot des corbeaux d'Ariel Holzl chez Mnémos édition. 

Résumé : 
Les sœurs Carmines sont trois, l'ainé est Tristabelle, la seconde Merryvère et la petite dernière Dolorine. Le premier tome est du point de vue de Merryvère qui est une monte-en-l'air, c'est-à-dire qu'elle cambriole les manoirs en courant de toits en toits la nuit. C'est comme ça qu'elle gagne de l'argent, elle est un oiseau de nuit. Grisaille est la cité gothique où elles habitent, seules depuis que leur mère est parti. Dans cette cité il y a des familles puissantes qui possèdent des pouvoirs surnaturels. 
Merryvère a l'habitude de son métier mais cette fois, il va tourner au drame. 

Mon avis : 
J'ai bien aimé ma lecture qui fut une chouette découverte. C'est un roman fantastique qui est sombre et très drôle. 
J'ai apprécié la plume de l'auteur qui est agréable, drôle et addictive. Son univers est bien introduit, il nous fait découvrir un univers peu commun. Grisaille est une citée effrayante, elle ne donne pas envie d'y aller, le meurtre est présent ainsi que des créatures effrayantes. 
Le roman est plaisant même s'il peut paraître parfois long, heureusement qu'il y a des passages du journal de Dolorine, c'est une bouffée d'air frais, j'adore ses moments. Dolorine est à mourir de rire, sa peluche encore plus, c'est un gros psychopathe et c'est d'autant plus drôle comme c'est une peluche. J'ai hâte de lire le dernier tome qui me promet une lecture plaisante. J'ai eu un peu de mal par moments avec Merryvère car sa personnalité est très éloigné de moi, elle avait tendance à m'exaspérer. Merry est toujours dans la recherche du respect de sa sœur, elle veut être à la hauteur. 
Tristabelle est sans cœur pour ce qui est de son côté méchante, et hautaine, mais pourtant je l'aime bien. Je trouve que l'histoire devient de plus en plus intéressante au fil de la lecture, au début j'étais un peu sceptique par cette entrée en matière du roman, mais au fur et à mesure j'ai appris à aimer l'univers et ses personnages. 
J'ai hâte de lire la suite, et de retrouver Dolorine car c'est vraiment mon coup de cœur de cette saga. 
Je conseille cette trilogie remplie d'humour avec un côté sombre et surtout pour l'univers décalé de l'auteur.  

Ma note : 8/10