vendredi 19 juin 2020

Miracle Morning d'Hal Elrod














Miracle Morning d'Hal Elrod chez édition First. C'est un livre de développement personnel. 


Mon résumé :
Vous-voulez devenir une meilleure personne ? Etre plus fière de vous, réussir mieux ? Ce livre est fait pour vous. C'est un roman de développement personnel très enrichissant. Ce livre explique pas à pas la technique de la miracle morning. Qu'est-ce que sais ? Une routine pour devenir plus productif, beaucoup de Youtubeuses ont fait des vidéos pour présenter la leur. Si cela vous plaît je vous conseille ce livre. 
C'est s'offrir 1h supplémentaire tous les matins pour faire tout ce qu'on n'a jamais le temps de faire, et devenir meilleur. 1h dans une journée cela ne représente pas beaucoup, mais si vous faites du sport 1h par jour durant 1 mois vous verrez un changement, j'ai pris l'exemple du sport mais vous pouvez tout faire. 
Soit découper cette heure pour faire plusieurs choses, et devenir meilleure comme vous verrez avec mon exemple plus bas, soit dans un objectif précis comme le sport, ou apprendre une langue avec 1h entière. Profiter de ce temps calme pour vous découvrir, et découvrir des choses sans stress. 

Mon avis :
Un roman qui donne envie de bouger ! Le début du roman est très crash par contre, quand l'auteur raconte son accident, il ne prend pas de pincettes. 
J'ai recopié beaucoup de citations ou de phrases très inspirantes pour notre vie de tous les jours. 
L'écriture de se livre est poignante, sans mensonge, fluide et addictive. On a la sensation qu'en lisant ce texte on se fait du bien. De plus il n'est pas très long, parfait pour les gens qui n'ont pas trop le temps. 
La question que tout le monde se pose là, c'est et toi tu as testé ? Alors oui durant 1 mois j'ai fait la Morning routine du lundi au vendredi. Je trouve que je me réveillée plus motivée, j'avais le temps de faire plus de choses que je ne fais pas habituellement. 
Je me levais à 6h20 au lieu de 7h10, j'ai adapté bien sûr la méthode avec mes envies. Au réveil je m'étirais un peu, ensuite 5 minutes de méditation, et 5 minutes de visualisation d'avenir avec des images ,et récitation à voix haute des objectifs, puis direction la salle de bain 10 minutes. Après je prenais mon petit déjeuner avec un podcast pendant 10 minutes, puis 10 minutes de yoga et pour finir sur 5 minutes d'anglais avec Duolingo ,et 15 minutes de lecture. Après j'étais prête pour ma journée, je me trouvais plus réveillée, plus heureuse et beaucoup plus motivée, j'étais contente de commencer ma journée, et d'avoir déjà l'impression de faire tant de choses. 
Je n'ai pas continué car il y a eu le confinement donc là c'était un peu les vacances. Je ne vais pas vous cacher que j'adore dormir, et que j'ai besoin de beaucoup de sommeil alors entre dormir ou se lever... 

Cependant ce livre est ultra motivant pour tout le monde même pour les personnes les plus fainéantes je pense, on a tellement envie de changer notre vie après ce roman. Il est tellement enrichissant que je le relirais sûrement plusieurs fois, pour garder les conseils en tête. Plusieurs de ses conseils ont marché pour moi, par exemple celui tout bête qui dit que si tu t'endors en te disant que demain sera une belle journée ça marche, pas de ronchonnement au réveil. Alors que quand on se dit demain je vais être fatigué il faut se lever tôt, on se réveille fatigué et ronchon. 
Rien que d'en parler j'ai envie de m'y remettre pour tous les bienfaits que cette routine me procurait, comme l'envie de découvrir plus, d'évoluer et de progresser, l'envie de bouger, et de faire plein de choses. La positivité que cela me procurait et ce sentiment de prendre soin de moi, d'être plus calme et en paix avec moi-même. 
Je conseille énormément ce livre, même si votre but n'est pas de faire la Miracle morning, car le lire vous met déjà un sacré coup de pied au derrière, et on se relève plus motivé que jamais. Je suis de nature négative et ce livre, ainsi que la routine m'a permis d'être plus positive et productive, et surtout fière de moi.  Je ne pense pas que j'arriverais à faire cela toute l'année, car j'aime beaucoup trop traîner au lit. Mais par "cure" dès que j'ai envie de m'y remettre jusqu'au moment ou j'en aurais marre pourquoi pas. Attention à s'écouter comme je le fais et ne pas se forcer. Par exemple si vous êtes comme moi, faites une Morning routine la semaine et le week-end dodo, ça sera déjà 5h de gagner chaque semaine, et vous aurez déjà énormément de bienfaits. Important aussi ce n'est pas parce que l'auteur se lève à 5h ou les Youtubeuses, ou des personnes 6h, qu'il faut le faire. L'auteur précise une heure ou deux avant votre réveil. Donc si vous vous levez à 8h, essayé 7h30 puis 7h. Il faut y aller progressivement, surtout pas d'un coup. Et respecter votre sommeil, il faut 8h environ donc si vous vous levez plus tôt, couché vous un peu plus tôt. 

Quelques citations pour vous bouger :
"Les choses ne changent pas, c'est nous qui changeons." 
"Si tu veux une vie différente, tu dois d'abord vouloir faire quelque chose de différent."
"Pour se coucher satisfait, il faut se lever chaque matin déterminé : George Lorimer"


Ma note : 8/10

lundi 15 juin 2020

Biker Girls tome 1 de Audrey Carlan














Biker Girls tome 1 : Biker Babe de Audrey Carlan chez Hugo roman. 

Mon résumé : 
Shay est la princesse bikers des Hero's Pride, personne du groupe n'est autorisé à l'approcher, ils doivent tous la protéger, et la chérir comme une petite soeur. Les bikers du groupe peuvent avoir toutes les filles, sauf elle. Shay est sexy, forte, et très caractériel, mais elle est très impulsive aussi. 
Rex vient d'arriver dans le coin, nouveau dans le groupe, il découvre sa famille, mais aussi la princesse. 
Et au moment où Rex voit Shay, il perd toutes notions de règles et de codes, il la veut et il l'aura. Mais il y a toujours un prix à payer quand on enfreint les règles. 

Mon avis : 
Beaucoup de personnes ont descendu ce livre où juste pas apprécié, personnellement j'ai bien aimé ce roman. Alors oui beaucoup de petites choses ne vont pas, mais c'est loin d'être si horrible que tout le monde le dit. 
Alors déjà pour commencer avec Audrey Carlan c'est les montagnes russes, j'ai adoré Calendar girl c'est une de mes sagas chouchous, je n'ai pas été plus que ça inspiré par le premier tome d'International Guy, et avec cette nouvelle saga Biker girl c'est au milieu. J'aime bien mais sans plus non plus. 
Je trouve que les romans sont trop courts, cela ne dérangeait pas dans Calendar girl car ce n'était pas une relation profonde, comme celle-ci en 1 tome. Le roman est donc trop court pour pouvoir bâtir une vraie histoire d'amour. D'un côté j'ai apprécié qu'on ne tourne pas autour du pot 20 ans, et que la relation avance vite, d'un autre côté parfois c'était du coup moins crédible. 
Je me suis attaché aux deux personnages principaux, Shay est forte mais en même temps sentimental, elle a toujours été couvé dans ce groupe de bikers, mais on voit dès le début qu'elle est loin de pouvoir se débrouiller seule. Rex est hyper drôle et trop sur de lui, je l'aime beaucoup, mais il fait souvent trop le bonhomme. 
Le moment ou Rex doit payer le prix fort est juste horrible, cette scène vous brise le cœur, quand les autres tiennent Shay qui veut se débattre, et que les autres s'occupent de Rex ... 
Alors oui c'est dans les codes du club, son père l'a fait mais quand même ! Je pense que je me serais encore plus battu qu'elle, et j'aurais fait la gueule très longtemps à mes soi-disant frères. 
D'un côté on envie la vie de Shay, d'être admirée et protégée par tous ses hommes forts. 
Le seul que je n'ai pas supporté c'est le frère de Shay, peut-être qu'on justifie ses actions car c'est son frère, mais personnellement je trouve que c'est un gros "con". 
Les scènes de sexe sont sympas, et j'adore le moment où Rex et Shay sont ensemble et que le père de Shay à travers la porte lui dit de laisser la fille avec qui il est, et de venir, il est loin de se douter que c'est sa fille. 
C'est clair que le premier tome est beaucoup trop rapide, car la relation se met rapidement en place mais tout est bouclé dans ce tome, ce qui donne une fin un peu bâclée avec direct "ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants" si je puis dire. 
J'aime beaucoup les univers bikers, et je trouve qu'Audrey Carlan a bien respecté les codes. En plus le fait qu'on a les petits surnoms comme princesse bikers ou "une chérie" ça rajoute de l'immersion, du rêve et du rire.
Audrey Carlan insiste beaucoup dans cette saga sur le rôle des femmes, les bikers ne sont pas que des hommes destinés à rencontrer une fille de ville ou autres. Et non il y a aussi des femmes bikers, fortes, fières, féminines et indépendantes. J'ai apprécié cette façon de présenter les femmes dans ce premier tome, et apparemment, la femme continue d'avoir une place importante dans la suite. Les bikers ont un roi oui, mais derrière chaque roi il y a une reine, et l'auteure insiste sur ce point. Certains ne seront pas d'accord avec moi, trouvant certains propos du livres très matcho si je peux dire. Mais il ne faut pas oublier que nous sommes dans un univers bikers, le but est de nous immerger dans cette société pas de la moderniser ou de la changer. 
L'écriture est fluide, addictive, et le livre se lit très vite. Le tome 2 n'est pas la suite à proprement parler, on suit Shane, le frère de Shay, un peu moins intéressant pour moi. 
Je vous conseille de vous faire votre propre avis sur cette saga, mais si on en attend pas trop et qu'on veux juste passer un bon moment, je pense que ça pourra le faire pour vous. 

J'aime beaucoup cette phrase  :
"Quand tu trouves celle ou celui qui est fait pour toi, c'est instantané. Finies les coucheries à droite et à gauche. C'est comme ça, et c'est tout."

Ma note : 8/10

vendredi 12 juin 2020

Roméo et Juliette de William Shakespeare














Roméo et Juliette de William Shakespeare chez les petits classiques Larousse. 

Mon résumé :
Dois-je résumer cette histoire ? C'est la tragédie Shakespearienne que tout le monde connait. Roméo et Juliette tombent amoureux, le problème c'est qu'ils sont des familles ennemies. Monsieur et Lady Capulet veulent donner la main de leurs filles au gentilhomme Paris, Juliette va empêcher ce mariage grâce à frère Laurent. Mais par un triste contre temps Roméo ne va pas avoir la lettre explicative, et va tirer des conclusions hâtives.   

Mon avis :
J'ai globalement apprécié ma lecture, mais je préfère les films pour le coup. J'ai trouvé cette version quand même compliqué à lire, beaucoup de vocabulaire ancien, et peu de fluidité ce qui rend le roman peu addictif. J'ai nettement préféré Othello de l'auteur qui est plus simple je trouve, et surtout plus passionnant. Les personnages sont attachants, même s'ils sont un peu "simple d'esprit". Je ne comprends pas pourquoi ils ne se sont pas enfuis tous les deux. Pareil pour la fin, ce n'est pas parce que ton enfant est mort, que tout d'un coup tu fais la paix avec ton ennemi. Je trouve cette tragédie belle, mais très cliché, et simple au final. Même si Shakespeare rentre des codes et dénonce certains points de la société.
Je suis contente d'avoir lu un classique comme celui-ci, mais je reste déçu de ma lecture. 
Sinon la partie avant le récit, sur l'auteur, la période et le contexte, est très enrichissante, c'est un rappel historique que j'ai beaucoup aimé. 
Je le conseille car c'est un classique mais honnêtement d'autres œuvres de cet illustre auteur sont plus passionnantes à mon avis. 
Petite parenthèse : Beaucoup de films reprennent cette histoire, les plus célèbres on les connaît, mais si vous ne connaissez pas le dessin animé "Gnoméo et Juliette" aller voir c'est sympa. 

Je ne savais qu'il y avait autant de références au sexe dans ce classique 😂 :
"Je puis vous le dire, car l'index du libertin du cadran est en érection sur midi." 
"si elle l'était, cet abricot entrouvert, et toi une poire pointue !"

Ma note : 6/10

lundi 8 juin 2020

De l'autre côté du Mur d'Agnès Marot














De l'autre côté du Mur d'Agnès Marot chez les éditions du Chat Noir.

Mon résumé :
Sibel consacre toute sa vie à la danse, et à sa communauté sans jamais se poser de questions. En revanche son amie essaie de comprendre ce monde, et d'entraîner Sibel avec elle. Mais celle-ci est trop conditionnée pour penser du mal des mères qui s'occupe d'elle. Les mères sont des genres de professeurs ou dirigeante qui contrôlent les filles. Elles vivent toutes dans un monde contrôlé de A a Z, où toutes les activités sont vouées à l'art. Et si par malheur vous découvrez un secret, où si vous êtes touché par une autre fille, tout s'arrête. Vous êtes rejetés de la société, ou ? Sibel va découvrir le monde des coulisses, un endroit ou les gens sont pauvres, sales, utilisés. Et surtout elle va découvrir que le monde est bien plus vaste que ce qu'on veut leur faire croire. En commençant par cette fille moche, avec un corps différent que le sien et très musclé (l'homme). 

Mon avis :
J'ai apprécié ce roman, qui me tentait depuis très longtemps, par son résumé, et aussi pour sa couverture magnifique. C'est le deuxième roman que je lis de la maison d'édition Le Chat noir, et je dois dire que j'ai beaucoup plus apprécié ce deuxième récit. 
C'est une dystopie agréable qui évoque des sentiments assez forts comme l'amour, l'espoir, le désespoir, la souffrance ... On ressent beaucoup d'émotions pendant notre lecture, des choses fortes comme quand Sibel se retrouve avec les maîtres (vous comprendrez), c'est une scène particulièrement horrible, je ne m'y attendais pas du tout. 
J'ai beaucoup aimé la magie des sentiments autour de l'art et de la science, deux choses qui se complète.
Même si on ne comprend pas vraiment comment les filles parlent à l'art, on ressent cette magie. 
Sibel est une jeune fille naïve qui est inconsciente, elle m'a plusieurs fois insupporté. Heureusement elle va enfin accepter la vérité, et ouvrir les yeux. J'ai beaucoup aimé la relation entre elle et sa mère, l'auteur ne s'épanche pas dessus trop souvent mais les moments clés sont très émouvants. 
Les autres personnages sont tout aussi attachants, je ne peux pas les cités de peur de vous spoiler, mais vous vous doutez bien qu'il va y avoir des garçons dans cette histoire. Un monde qu'avec des filles ? oui mais en coulisses on travaille tous pareil, peu importe le sexe. 
J'ai adoré comment la relation entre Sibel et Aslan évolue, ce n'est pas rapide entre eux, cette jeune fille doit tout apprendre comme le contact ou juste la présence d'un homme. Il y a beaucoup de passages très émouvants entre eux. Et même si parfois Sibel est insupportable, Aslan est son équilibre. 
Ce n'est pas qu'une histoire d'amour, c'est aussi une histoire d'amour maternelle ainsi qu'une histoire d'amitié. Sa relation avec Aylin est magnifique, même si au début je pensais qu'elles pourraient être liées par des sentiments amoureux, au vu de leurs réactions ou de leurs jalousies, c'était une fausse impression je pense.
Je trouve l'univers de l'auteure très original, un monde séparé en plusieurs parties par l'art et les sciences. Même si j'ai lu pas mal de dystopie, je me suis faite surprendre plus d'une fois par ce monde qui regorge de mystères. Car le monde des maîtres est tellement complexe qu'à chaque fois qu'on croit en sortir, on est encore dedans.  
Le lien entre les filles et la nature est très poétique, j'ai beaucoup aimé ce côté de Sibel, elle nous ouvre les yeux sur cette nature si belle. 
La plume de l'auteure est belle, fluide et addictive, l'auteure créée des sentiments avec des mots poétiques. Je trouve que ce roman est très porté sur les sentiments, et les ressentis, ce qui permet au lecteur d'être touché. Il est mielleux tout en étant réaliste, nous sommes dans une histoire, mais l'auteure n'en oublie pas la crédibilité, je pense surtout au moment de la cafétéria des garçons si vous voyez ce que je veux dire. Cela aurait été utopique de croire que ça marcherait tout de suite, pourtant j'y ai cru, mais l'auteure m'a fait redescendre sur terre, comme notre héroïne violemment. 

Un préquel a été écrit pour comprendre comment ce monde a été crée, personnellement j'ai choisi de ne pas le lire, car ce tome m'a suffit à lui-même, mes questions ont été résolus pour la plupart. Et j'ai tellement aimé cette lecture que je n'ai pas envie d'être déçu par un préquel qui ne serait pas sur nos personnages. 
J'ai trouvé cette histoire prenante, je vous conseille cet univers autour de l'art et de la science.
Deux phrases très fortes je trouve qu'on trouve à la fin :
"Dans Hadès Palace, on retrouve ce besoin de se donner entièrement à l'art pour aller au bout de soi, cette nécessité de briser nos barrières pour s'offrir au public."
"Un baiser est la plus sûre façon de se taire en disant tout" Guy de Maupassant. 

Ma note : 8/10

vendredi 5 juin 2020

Index des chroniques de tous les livres que j'ai lu






B

C

D


E

F


G




I






L



M

N


O

P


Q

R


S


T

U
V

W


X

Y

Z




Lorsque nous étions morts de Mathieu Guibé














Lorsque nous étions morts de Mathieu Guibé chez ActuSF collection Naos.
Le premier titre de ce roman, que je trouve très beau est Even dead things feel your love.

Mon résumé :
Si vous pouviez vivre éternellement que feriez-vous ? Josiah Eddington Scarcewillow est un vampire depuis fort longtemps, mais une chose lui manque, son humanité. En revenant dans la ville de son enfance, il rencontre Abigale Bellflower une jeune femme aussi belle qu'intelligente. Il tombe tout de suite sous le charme, et fera tout pour l'avoir à ses côtés toute l'éternité. Mais c'était sans compter sur les chasseurs qui vont faire basculer sa vie à jamais.

Mon avis :
J'ai beaucoup aimé cette histoire qui est très originale comme histoire de vampires, ce n'est pas du tout redondant. L'auteur a su faire ressortir son roman des autres récits sur les vampires en créant des personnages atypiques et une trame nouvelle. Je fus donc surprise par chaque rebondissement ce qui était très plaisant. 
C'est une merveilleuse histoire d'amour qui m'a fait plusieurs fois pleurer d'émotions. 
Josiah est un personnage complexe que j'ai beaucoup apprécié pour sa force de caractère, sa beauté et son amour inconditionnel. Même s'il reste un vampire, d'ailleurs l'auteur ne nous laisse pas nous endormir, il nous rappelle de temps en temps l'horreur dont Josiah est capable. 
Abigale est charmante, intelligente et persévérante. Je n'ai pas toujours compris ses choix, comme celui de ne pas apparaître... Je la trouve naïve de penser qu'on peut oublier quelqu'un comme cela. 
La plume de l'auteur est addictive, belle et touche le lecteur tout au long de la lecture.
Il y a de nombreux rebondissements et chaque fois les péripéties surprennent le lecteur. La fin est touchante, remplie de tristesse et d'émotion. Ce livre est magnifique mais il faut tout de même savoir qu'il contient des passages sanglants, la violence est bien présente on parle de vampires, il n'y a pas de paillettes mais bien de l’hémoglobine.
Le roman est découpé en plusieurs parties, la première partie est la présentation des personnages, de l'histoire d'amour, elle est douce mais a sa part de chagrin. La deuxième partie est plus violente, Josiah court après le grand amour avec un mélange de chagrin et de souffrance. Et la dernière partie est un mélange d'amour, de tristesse et de chagrin.
J'ai été très touché par ce roman bouleversant que je conseille 1000 fois pour tous les sentiments qu'il fait ressentir et pour sa fabuleuse histoire d'amour. C'est une des plus touchantes histoires d'amour que j'ai pu lire. 


La vie et la mort  :
"Nous étions comme les deux faces d'une pièce dont la tranche était la mort"

Ma note : 9/10

lundi 1 juin 2020

Adrian U.S. army de Stefany Thorne



Adrian U.S. Army de Stefany Thorne chez MxM Bookmark collection Infinity. 


Mon résumé : 
Alicia est une jeune femme qui tente de survivre chaque jour pour tous les deuils de sa vie. Puis elle rencontre Adrian, qui lui redonne goût à la vie, l'amour de sa vie, jusqu'au jour de sa disparition. Tombé au combat, il ne reviendra pas, c'était sa dernière mission, il n'a pas tenu sa promesse de revenir sain et sauf. Mais sans corps, difficile de faire le deuil, Alicia n'a jamais perdu espoir, jusqu'au jour où tout bascule. Même dans le deuil, dans la souffrance, l'espoir est le dernier à mourir.  
Découvrez une histoire d'amour qui sera plus forte que la guerre. 

Mon avis :
J'ai beaucoup aimé ma lecture qui a su m'émouvoir, me faire pleurer, et toucher mon cœur. 
Alicia est un personnage très fort mentalement, j'aurais abandonné bien avant elle en tout cas. Même si en sortant avec Adrian elle savait qu'il repartirait en mission, c'est très dur pour elle, mais elle ne se laisse pas abattre. Elle qui a déjà tout perdu, est très courageuse d'ouvrir encore son cœur à l'amour. 
Adrian est un personnage que j'ai beaucoup aimé, à part dans sa phase "con" au milieu du roman. C'est un homme fort mais sous la carapace il est sensible, romantique, et surtout il a peur. Je trouve que ce roman montre parfaitement bien qu'être un homme fort ne veut pas dire n'avoir peur de rien, la peur est naturelle. 
L'auteur nous fait découvrir un univers autour de la guerre, des séparations douloureuses, mais surtout des familles de militaires. 
Comme si les mots du roman ne sont pas assez touchants, au début de certains chapitres, il y a une musique à écouter en même temps que votre lecture. C'est un plus que j'ai beaucoup aimé, cela rajoute énormément d'émotions au récit, et souvent c'est la musique ajoutée aux paroles qui vous touche au plus profond. 
En parlant des musiques, parlons de cette couverture magnifique, je la trouve vraiment merveilleuse, elle présente très bien votre lecture. 
Le rythme du roman est très bien, c'est addictif, et il se lit très bien. Les chapitres sont alternés ce qui permet de bien connaître les personnages. D'ailleurs être dans la tête d'Adrian durant ses cauchemars permet d'en apprendre plus sur lui, et sur sa souffrance, de mieux le comprendre. Même si son comportement de renier tout son passé ma révoltée. Je ne sais pas du tout comment les personnes réagissent lors d'amnésies mais cela m'a paru un peu facile... que bam tout d'un coup tout revienne. 
Pendant 2 ans il avait cette personnalité horripilante, et puis là on oublie c'est le même qu'au début. J'ai trouvé la fin un peu vite fait, j'aurais préféré avoir quelques pages en plus sur le retour d'Adrian. Pareil pour la retrouvaille avec Owen, un peu vite bouclé je trouve. Mais cela reste un roman rempli d'émotions qui a su me toucher par ses mots, par ses situations, et surtout par la souffrance des personnages. Car oui je me suis profondément attachée à ses deux personnages. 
On n'est vraiment pas loin du coup de cœur mais comme dit, la fin est un peu rapide par rapport à chaque temps du roman. 
C'est une histoire d'amour magnifique que je vous conseille énormément d'ailleurs si je ne vous ai pas convaincu, aller voir la fabuleuse bande-annonce de l'auteure : https://www.youtube.com/watch?v=_fipISB6Ld0

Je vous mets 3 citations qui me font monter les larmes aux yeux à chaque fois 
Merci à la maison d'édition pour cette découverte. 

3 citations émouvantes à souhait : 
"Mon mari ne traversera plus jamais notre allée pour me revenir, comme il me l'a tant promis autrefois."

"Je te reviendrai, Alicia ... Je reviendrai toujours."

Et leurs citation d'amour "-C'est notre amour qui guidera chacun de mes pas. Je retrouverai toujours le chemin de notre maison. Je te reviendrai, Attends-moi... 
-Prenez soin de vous, lieutenant ... Ne jouez pas au héros, voulez-vous ? Revenez-moi sain et sauf." 

Ma note : 9/10

mardi 26 mai 2020

Mermere d'Hugo Verlomme














Mermere d'Hugo Verlomme collection 3 souhaits chez ActuSF.

Mon résumé :
Les Noés sont des personnes habitant dans la mer, ils peuvent communiquer avec les cétacés, mais aussi respirer sous l'eau, nager de longues distances... Un monde un peu utopique où les seuls dangers sont les terriens et les orques. Horn est un enfant quand on le rencontre, il va devenir un homme, un leader pour la communauté du Volcan. A travers sa quête et sa route dans la mer on va découvrir Mermere, un monde nouveau où deux peuples sont complètement opposés, un prône la nature et les animaux, l'autre le détruit. Horn veut découvrir le monde de sa mère mais il risque de se mettre en danger.

Mon avis :
J'ai globalement apprécié ce roman, même s'il fut long à lire car c'est un gros livre, et on doit bien se concentrer, ce n'est pas une lecture légère si je puis dire. Ce n'est pas un livre que vous sortez juste pour 5 minutes en attendant le tram, là il faut vraiment s'installer et lire longtemps pour être bien dedans.
J'aime énormément la couverture, simple mais magnifique avec la mer en fond qui est le thème du roman.
Le rythme du roman n'est pas équilibré, par moments on est à fond dedans, on a envie de lire la suite, et parfois il y a des passages un peu longs.
Le roman est en deux parties la première presque tout le roman, et la deuxième environ  50 pages sur le journal intime d'un personnage. J'ai trouvé cette deuxième partie un peu moins prenante mais intéressante, car elle nous apprend ce qui se passe après notre histoire au volcan.
Il y a beaucoup de personnages, ce qui rend la lecture un peu complexe au début, mais petit à petit ont s'y fait. Mais c'est vrai qu'on rencontre énormément de personnages qui ne servent pas toujours à l'histoire puisqu'ils n'ont qu'une légère apparition.
C'est une lecture fastidieuse comme dit précédemment, il faut être concentré pour pouvoir lire ce roman.

Attention léger spoil :
Je trouve que le "méchant" si je peux dire, et un peu vite éliminé, d'ailleurs ça m'a un peu dérangé. On a l'altercation avec lui, il est on peut dire dans un malaise ou coma, mais Tion Fa dit qu'il respire encore. Ils se cachent quelques jours et pouf ! Plus de nouvelles du méchant qui devrait les poursuivent non ? Pareil pour le bébé, je ne dis pas le nom pour pas spoiler, mais s'il ne servait à rien dans l'intrigue pourquoi ? Je pensais qu'à la fin on apercevrait qu'elle est enceinte, ou au moins utiliser le bébé pour découvrir le secret un peu comme avec Viva. Je n'ai pas compris l'utilité de faire que le personnage soit enceinte.

C'est un bon roman initiatique, on suit Horn de son enfance à son âge adulte, on grandit avec lui, on le voit évoluer en vrai leader. J'ai trouvé que Horn n'est pas assez touché par la mort de celle qu'il aime, ça m'a un peu gêné.
L'idée du roman est super original, un monde marin avec les transfuges, le lien cétacé-humain est très bien développé, j'ai vraiment beaucoup aimé ce point de l'histoire. Je trouve que la touche animale rajoute beaucoup d'émotion au roman.
Par contre je trouve que nous n'avons pas assez d'explication sur le début des Noés, leurs créations excetera...J'aurais aimé avoir plus d'informations sur le commencement de ce monde.
En plus de l'histoire, l'auteur inclue une vraie lutte pour l'écologie, plusieurs fois dans le roman on parle de pollution, de surpopulation, de jouets jetés dans la mer. Le moment ou l'eau empoissonne nos personnages est très expressif sur les raisons de cette pollution. On parle d'un monde détruit ce qui va arriver dans le futur pour nous, on peut parler de roman futuriste ou dystopie je trouve. Au final l'auteur de manière implicite nous montre ce que l'homme fait à la nature, et nous montre qu'il faut réagir. Le roman a été republié cette année mais on peut constater que la lutte pour sauver notre terre de toutes ses pollutions est là depuis bien longtemps. Ce roman m'a fait beaucoup réfléchir, et je pense qu'il vous posera beaucoup de questions sur votre mode de vie, et sur votre engagement.

J'ai vu qu'il y a un tome 2, peut-être que je lirais la suite il faut voir, la maison d'édition n'a pas encore décidé s'il publierait le tome 2 ou non, mais je vous tiendrai au courant .
Je conseille ce roman car c'est un bel univers, et pour son engagement écologique, par contre c'est une lecture qui demande du temps et de la concentration (je l'ai lu en 1 mois pour vous dire).

Une phrase qui fait réfléchir  :
"Si nous étions de monstrueux dauphins ayant abandonné leur élément premier, matriciel ?" 

Ma note : 7.5/10

jeudi 21 mai 2020

Entre Troll et Ogre de Marie-Catherine Daniel














Entre Troll et Ogre de Marie-Catherine Daniel chez ActuSF collection Hélios.

Mon résumé : 
C'est l'histoire d'un troll Arsouille qui commence à se faire vieux, et qui décide après l'arrivée d'un courrier de partir retrouver son frère,  qu'il n'a pas vu depuis l'adolescence. Mais tout est compliqué, car ce n'est qu'un troll pas très intelligent, il ne sait pas comment faire, ni d'où vient la carte. Il va donc avec le soutien de son petit-fils devenir prof au collège, puis se lancer dans une quête complètement tirée par les cheveux pour retrouver son frère ogre. Car oui, son frère est devenu un ogre, et il a peur que son petit-fils qui aime l'école se transforme lui aussi.  Mais attention, car les Ogres surveillent tout, et ils ne font pas de quartier aux trolls.  

Mon avis : 
C'est un bon roman initiatique, on suit Arsouille qui est déjà un vieux troll dans une quête, qui va le faire grandir et l'enrichir.
J'ai apprécié cette couverture atypique qui contraste entre la vie de famille (tasse) avec l'armement. 
Le roman est une métaphore de la société avec les Ogres qui représente la loi, le pouvoir, la cruauté, la peur mais aussi les trolls qui sont peureux, idiot, bagarreurs. Ce roman montre d'un point de vue critique certaines situations de la société, en passant par le comique.
L'histoire parle de tolérance, d'amour, de persévérance, d'amitié mais surtout de famille. Il faut accepter les différences des autres pour réussir, et avoir confiance envers les autres.
L'écriture est assez vulgaire par moments, ce n'est pas pour l'écriture qu'on lit ce roman mais pour les messages qu'il transmet selon moi.
Il y a beaucoup de retournement de situations qui donne un bon rythme à l'histoire.
Arsouille au début est un personnage idiot et un peu lourdingue, mais avec le temps on apprend à l'apprécier et à être touché par ce personnage. En avançant dans le roman il évolue et apprend, lui qui était très conditionné au début sur certains points, apprend ce qu'est être humain.
Le trollinou lui, est juste adorable, j'aime beaucoup ce personnage qui rend Arsouille beaucoup plus doux et humain. Et c'est vraiment une touche adorable dans le roman.
L'histoire d'amour d'Arsouille est drôle à souhait, bien qu'elle n’apparaît pas beaucoup, c'est déconcertant je n'ai pas l'habitude de lire de romance entre personnes âgées.
La fin est vraiment bien, je n'aurais pas pu espérer mieux, on achève la quête de manière parfaite. Arsouille a fini de grandir et d'évoluer pour arriver grâce à sa persévérance à un bon niveau (pour ne pas vous spoiler je dirais "niveau"). Même si le passage à la boucherie m'a quand même bien fait peur je dois dire...
Je vous conseille ce roman qui vous pose beaucoup de questions comme celle toute simple : Qu'est-ce que l'humanité ? Mais attention à l'écriture car ça peut ne pas plaire à tout le monde.

Un passage pour vous mettre dans le bain :
"La bidasse est partie chercher de la déco dans la cave à baise proche de l'hosto."

Ma note : 7/10

jeudi 14 mai 2020

Les Enchantements d'Ambremer tome 1 de Pierre Pevel














Les Enchantements d'Ambremer tome 1, Le Paris des Merveilles de Pierre Pevel aux éditions Bragelonne. 

Mon résumé :
On plonge dans un monde magique, dans un Paris inédit, qui est relié à l'OutreMonde rempli de fées, de magie, et de gargouilles... Isabel de Saint-Gil est une jeune femme pleine de ressources qui gagne son salaire en trouvant, ou volant des objets rares, avec ses deux acolytes. Mais lors de sa prochaine mission, celle-ci se voit en danger, et doit demander de l'aide à M. Griffont, un mage du Cercle Cyan. Celui-ci est déjà au courant de l'affaire du trafic d'objets enchantés, puisqu'il enquête dessus depuis que des meurtres surgissent dans sa ville.

Mon avis : 
Ma lecture fut plaisante, on découvre un Paris merveilleux, envoûtant qui fait rêver. Mais surtout l'OutreMonde un monde remplit de créature magique qui m'a transporté.
Je trouve très original d'utiliser des gargouilles, c'est la première fois que j'en trouve dans une lecture, et j'ai bien aimé cette petite touche de nouveauté. L'univers est très intéressant, pour un premier tome c'est un bon début, j'ai hâte de découvrir la suite.
Griffont est un homme intelligent, touchant, et courageux je l'aime beaucoup.
Isabel est belle, intelligente, et son côté espionne est très séduisant.
J'ai apprécié la relation entre Griffont et Isabel, et j'espère que dans la suite ils se rapprocheront.
Les autres personnages sont tout aussi charmants, le chat Azincourt est à mourir de rire, le valet est loyal et honnête. Les deux acolytes d'Isabel sont drôles et très loyaux.
Les révélations du roman surprennent le lecteur positivement, ce qui donne une bonne rythmique de lecture.
L'écriture de l'auteur est fluide, il a une plume très ensorcelante, et parle directement au lecteur par ses commentaires dans le récit. Pour avoir rencontré l'auteur dans un salon, je trouve qu'il représente bien son livre, il a le même style décalé que le roman, et il est pétillant de joie et de bonne humeur. Le livre me fait beaucoup pensé à lui et sa personnalité. La couverture du roman en grand format est juste magnifique, c'est un livre très beau, tout aussi magique que le récit.
 A la fin du tome 1, on trouve une courte nouvelle sur les aventures de Griffont et Isabel, que j'ai beaucoup aimé.
Je ne pourrais pas dire que j'ai trouvé particulièrement addictif ce roman, mais le rythme du récit fait que la lecture est fluide et sans prise de tête.
Je conseille cette trilogie merveilleuse, de plus un quatrième tome est sortie sur des petites histoires autour de l'univers, donc c'est le moment de craquer.

Un passage qui m'a beaucoup fait rire :
"-J'ai obéi quand il fallait que j'obéisse et j'ai répondu quand il fallait que je réponde. Mais ça, c'est pas souvent, avec les militaires. 
-En russe ? 
-Pardi ! 
-Et depuis quand tu jactes le russe ? s'étonna le gnome." 

Ma note : 8.5/10

jeudi 7 mai 2020

Les chevaliers de la Raclette tome 2 de Nadia Coste















Les chevaliers de la Raclette, tome 2 : La montagne brisée de Nadia Coste, collection La Marmotte chez ActuSF. 

Mon résumé : 
Dans ce deuxième tome, les enfants vont encore traverser le portail, et se retrouver au Moyen Age. 
La montagne va se brisée et faire beaucoup de morts, c'est à eux de sauver le plus de personnes  possible. Mais comment faire quand vous ne parlez pas l'ancien français, et que leurs coutumes vous dépassent. Nina, Serena et Medhi vont devoir vite trouver des solutions, et faire attention à l'ombre qui les surveille. 

Mon avis :
Une bonne suite pour cette saga, qui présente les trois autres personnages plus en profondeur que le premier tome, surtout Nina. Oui car on suit le point de vue de Nina, jeune fille très timide qui va apprendre à s'ouvrir, et devenir courageuse. 
L'écriture est sympathique pour les enfants et les adultes, il se lit très vite. Le langage est adapté aux enfants, donc il n'y a pas trop de problèmes de vocabulaire. 
Le roman parle de coopération, de secrets mais il évoque aussi le racisme à travers différentes époques. Encore un bon point, puisqu'il permettra à nos ados de comprendre des choses essentielles. 
Et on a enfin notre réponse sur les parents des enfants, et je suis contente d'avoir vu juste. 
A la fin du roman, on trouve des recettes autour du thème du livre c'est vraiment sympa. 
Cette saga ne fait que commencer, j'espère qu'on aura bientôt une suite. Je vous conseille ce roman jeunesse qui peut se lire avant le tome 1 sans problème, car au début on a un gros rappel du premier tome. Même si c'est mieux de les lires dans l'ordre quand même. 


Ma note : 8/10

mercredi 15 avril 2020

Kabu Kabu de Nnedi Okorafor














Kabu Kabu de Nnedi Okorafor collection Perles d'épice chez ActuSF.

Mon résumé : 
C'est un recueil de 21 nouvelles sur les légendes africaines. Certaines surprenantes, d'autres romantiques, d'autres tiré par les cheveux, venez plonger dans un univers sombre et découvrait une Afrique dangereuse peu connu.

Mon avis : 
Comme c'est un recueil de nouvelles je vais faire quelques phrases bilan global puis parler des nouvelles brièvement. C'est un bon recueil, un peu long à lire pour ma part, car comme c'est des nouvelles il n'y a pas ce côté addictif pour ma part. J'ai aimé certaines nouvelles, et je suis resté de marbre face à d'autres. Globalement c'est un bon recueil qui nous fait voyager en Afrique. L'écriture de l'auteur est plaisante mais assez crue. L'auteur utilise son recueil pour montre également le mal et toucher les gens sur des sujets importants comme l'esclavage, le racisme, le traitement des femmes et encore les violences. Je conseille ce recueil engagé qui dépayse totalement par son originalité.

Le nègre magique : surprenant qui met tout de suite dans le bain. Le franc parlé de cette première nouvelle m'a perturbé par son langage, en me laissant une double impression : choqué par les mots employés mais aussi fait rire pour le franc parlé. Je ne sais qu'en penser au final.

Kabu Kabu : histoire vraiment perturbante, mais reste chouette pour son côté étrange, surnaturel.

La tache noire : La nouvelle parle d'esclavage, de viol, magie noir. L'histoire est intéressante.

Tumaki : Parle de vampire, une histoire assez étrange.

Comment Inyang obtint ses ailes : J'ai bien aimé cette histoire, qui parle d'indépendance des femmes, de liberté. Et surtout de l'esclavagisme des femmes par leur époux une fois marié.

Les vents de l'Harmattan : Sur les conditions de la femme, les différences et l'amour. Mais aussi l'injustice, violence, condition de la femme. C'est une histoire touchante que j'ai apprécié.

Les coureurs de vent : Histoire qui m'a laissé sans voix, je ne sais pas si j'ai aimé ou pas. Une histoire d'amour et de meurtre.

Biafra : Chouette histoire, très touchante sur la guerre, la violence et la mort. j'ai beaucoup aimé cette histoire.

La maison des difformités : Bien mais totalement saugrenu .

Le tapis : J'ai bien aimé cette histoire addictive, une des meilleurs nouvelles du recueil. Ma deuxième préférée <3

Sur la route : Ultra bizarre cette histoire mais elle ce lit bien.

Icône : Cette histoire m'a laissé perplexe.

Popular Mechanic : Bien mais sans plus.

L'artiste araignée : Ma préférée j'ai adoré cette histoire sur la guerre entre les hommes et les machines. On parle de la condition de la femme marié et d'un lien entre robot et humain grâce à la musique.

Bakasi : Bizarre sans plus.

Séparés : Chouette histoire d'amour mais un peu triste. C'est celle qui m'a le plus déchiré le cœur.

La guerre des Babouins : MDR, trop drôle mais manque des réponses à la fin de l'histoire sur la boîte.

L'affreux oiseau : Sans intérêt je trouve.

Le bandit des palmiers : Sympathique j'ai vraiment bien aimé, une femme devient une légende.

L'homme au Long Juju : Super sympa comme histoire.

Zula, de la cour de récré de quatrième : Nouvelle sur le racisme.

La fille qui court : Histoire sur le racisme, triste mais montre bien la réalité.


Une phrase qui m'est tout de suite dans l'ambiance :
"Je suis le putain de Nègre magique. Qu'est-ce qui te fait penser que je vais te dire comment utiliser cette connerie d'amulette que tu trimbales."

Ma note : 7/10

vendredi 3 avril 2020

Cuits à point de Elodie Serrano














Cuits à point d'Elodie Serrano chez Actusf, collection Bad Wolf.

Mon résumé :
Vous aimez les mystères ? Gauthier et Anna sont des enquêteurs spécialisés dans les mystères. Souvent, elle se révèle n'être que des arnaques de riches ou scientifiques, mais parfois du surnaturels. D'habitude ils s'occupent des aristocrates en France, mais cette fois ils sont appelés à Londres. Une véritable canicule sévit alors que nous sommes en plein hiver, et seulement Londres est touché. Alors surnaturel ou raison scientifique ? Gauthier va devoir remettre en question toutes ces croyances.

Mon avis :
J'ai beaucoup apprécié ce roman, qui arrive à se démarquer des autres par son style. L'écriture de l'auteure est plaisante, et la lecture est fluide.
Même si Gauthier est horripilant, j'aime beaucoup Anna pour son caractère de femme forte, et son côté aventurière. Anton est sympathique aussi, et sa nièce m'a beaucoup plu, dans le style aventurière qui n'a peur de rien. Les personnages sont caricaturaux, et donc sont très drôles.
L'auteur arrive à nous baigner dans une ambiance londonienne.
Le titre devient logique au fur et à mesure de sa lecture.
J'aime beaucoup ce livre qui présente des femmes libres, qui ne sont pas dépendantes. Car même si elles travaillent en équipe avec des hommes, elles ne se laissent pas faire.
Un petit manque de développement ressort parfois, mais n'empêche pas d'apprécier la lecture.
J'ai beaucoup aimé la complicité d'Anna et du .... (je ne veux pas spoiler).
Un bon tome unique que je conseille pour les amateurs de fantastique.
  
Une phrase qui m'a fait rire :
"Elle se tenait déjà ainsi quand je l'ai vue, si elle n'a pas bougé malgré votre hurlement, j'imagine que cela ne l'a pas interpellée. 
-C'est peut-être fréquent ici, approuva Anna."

Ma note : 8.5/10

jeudi 19 mars 2020

Lux tome 2 : Onyx de Jennifer L. Armentrout














Lux tome 2 : Onyx de Jennifer L. Armentrout chez J'ai lu. 

Mon résumé : 
On continue de suivre Katy et Daemon dans leurs aventures. Katy est devenue plus forte depuis leur rencontre. Mais elle va de plus en plus être mêlée à leurs problèmes, suite au partage de pouvoirs du premier tome, elle devient une balise clignotante pour tous les Arums du secteur, et elle commence à développer des pouvoirs. Et si Katy pouvait savoir ce qui s'était passé pour le frère disparu, et sa copine, et si elle retrouvait leur frère. 

Mon avis : 
J'ai beaucoup aimé ce deuxième tome, toujours aussi addictif que le premier. Je pense que je vais lire tous les livres de cette auteure, je suis très sensible à son écriture et j'adore ses univers. 
Cette saga toujours aussi originale et surprenante, elle ne me lasse pas une seconde. La suite du tome 1, est trop bien, on entre dans le côté sombre, et on en apprend beaucoup plus sur la défense. 
Katy va devenir plus forte, et plus sûre d'elle, grâce à ses pouvoirs.  
Daemon montre beaucoup plus dans ce roman, son attachement envers elle. 
Le roman est plus sombre, stressant, quand Katy se retrouve piégée c'est vraiment très angoissant, j'ai eu très peur pour elle. 
J'adore la relation que Katy et Daemon ont, dans ce tome il est trop mignon avec elle la plupart du temps, et le sauvetage de Katy fait monter les larmes. 
On découvre un nouveau personnage dans ce tome, que je trouve juste insupportable et dangereux, vous comprendrez pourquoi. Par rapport à lui Katy est trop naïve, et c'est vraiment chiant parfois.  
Comme d'habitude la fin, nous met sur les fesses et on n'a qu'une envie c'est de lire la suite. Mais pour le coup, c'est vrai que la fin est très rythmé, et le suspens est à son comble. Je suis resté 3 minutes la bouche ouverte après la dernière page. 
C'est un roman qui joue avec nos émotions, colère, joie, tristesse. L'auteure arrive parfaitement à nous retourner dans tous les sens. 
J'ai vraiment hâte de lire le tome 3 ! 
Je vous conseille énormément cette saga, si vous ne l'avez toujours pas commencée. 

Une phrase qui m'a fait des papillons dans le ventre :
"C'était difficile de résister à l'envie ridicule d'être avec lui lorsqu'il se montrait aussi gentil, lorsqu'il me dévisageait comme si j'étais le dernier morceau de chocolat sur Terre."

Ma note : 9/10

jeudi 5 mars 2020

Les chevaliers de la raclette tome 1 de Jean-Laurent Del Socorro















Les chevaliers de la raclette tome 1 Le château en flammes de Jean-Laurent Del Socorro collection La Marmotte chez ActuSF. 

Résumé :
Les enfants sont souvent rassemblés par les parents, c'est le cas pour Giuliana, Nina, Serena, Mourad, Thomas et Mehdi. Chaque fois que leurs parents se voient, ils organisent une soirée raclette. Pendant que les parents mangent, ils vont aller trainer dans la cave et découvrir un passage secret dans le mur grâce à un dé. Celui-ci les ramène au Moyen-Age, juste avant l'incendie du château des Ducs de Savoie. Ils comprennent tout de suite que leurs buts et d'empêcher cet incendie.  


Mon avis : 
C'est un chouette roman jeunesse dans le style le club des cinq mais dans nos régions.
 L'histoire parle de lieux qu'on connaît autour d'un thème très drôle, les soirées raclettes. 
J'ai trouvé cette lecture plutôt addictive et j'ai hâte de savoir qui est cet être sans visage même si j'ai ma petite idée. L'écriture est simple et claire, parfaite pour vos enfants à partir de 10 ans je dirais pour garçons et filles sans problème. L'histoire en plus de divertir, renseigne vos enfants et les adultes sur l'histoire de Chambéry, car les personnages se renseignent sur l'histoire, vous apprenez sans vous en rendre compte. 
J'aime beaucoup la plume de Jean-Laurent Del Socorro, le deuxième tome sera écrit par Nadia Coste. 
Un point fort de cette saga est aussi son prix qui est tout petit, un tome coûte 5 euros pour 149 pages. 
A la fin du livre vous avez des petits points historiques et pédagogiques pour l'étudier en classe ou avec votre enfant.  A ce jour les deux premiers tomes sont déjà parus. 
Les couvertures sont vraiment sympas et le titre on en parle ? Qui ne craquerai pas par curiosité sur Les chevaliers de la raclette ?😂
Je vous conseille cette petite saga de retour dans le temps. 

Ma note : 8/10

mercredi 19 février 2020

06H41 de Jean-Phlippe Blondel














06H41 de Jean-Philippe Blondel chez Pocket édition.

Mon résumé : 
Cécile Duffaut est une femme accomplie, elle a une famille, un bon travail, et surtout elle est plutôt heureuse. Mais tout bascule quand elle prend le train de 06H41. Après un long week-end chez ses parents à Troyes, elle retourne chez elle à Paris. Dans le train, un homme s’assoit à côté d'elle, c'est Philippe Leduc, un ex qui l'a humiliée dans le passé. Commence alors un trajet où les deux personnages vont refaire toutes leurs vies, intérieurement chacun : leurs échecs, leurs réussites, les regrets. Et pourquoi pas tout recommencer et arriver à se reparler ?

Mon avis :
Le roman est court donc vite lu, il se lit bien même s'il n'est pas vraiment addictif. Les personnages sont intéressants, on suit la psychologie de cette femme et de cet homme durant tout le trajet de train. On est donc bien au courant des pensées de chacun, ce qui crée une facilité à comprendre les personnages.
Pourtant cette lecture a été sans plus pour moi, et la fin... je ne sais même pas quoi dire. On reste sur une fin de facilité je trouve, qui laisse le lecteur faire la fin qu'il veut, c'est frustrant.
Cette lecture n'a pas été une déception, juste sans grand intérêt pour moi. Par contre l'idée de retrouvailles dans un train c'est super-sympa, dommage que cela n'a pas été assez exploité.

Une phrase tellement vrai  : 
"On n'imagine jamais que certaines phrases vont rester ancrées, plantées comme des échardes- et qu'elles vont revenir tout dévaster à certains moments de l'existence." 

Ma note : 5/10