mercredi 15 avril 2020

Kabu Kabu de Nnedi Okorafor














Kabu Kabu de Nnedi Okorafor collection Perles d'épice chez ActuSF.

Mon résumé : 
C'est un recueil de 21 nouvelles sur les légendes africaines. Certaines surprenantes, d'autres romantiques, d'autres tiré par les cheveux, venez plonger dans un univers sombre et découvrait une Afrique dangereuse peu connu.

Mon avis : 
Comme c'est un recueil de nouvelles je vais faire quelques phrases bilan global puis parler des nouvelles brièvement. C'est un bon recueil, un peu long à lire pour ma part, car comme c'est des nouvelles il n'y a pas ce côté addictif pour ma part. J'ai aimé certaines nouvelles, et je suis resté de marbre face à d'autres. Globalement c'est un bon recueil qui nous fait voyager en Afrique. L'écriture de l'auteur est plaisante mais assez crue. L'auteur utilise son recueil pour montre également le mal et toucher les gens sur des sujets importants comme l'esclavage, le racisme, le traitement des femmes et encore les violences. Je conseille ce recueil engagé qui dépayse totalement par son originalité.

Le nègre magique : surprenant qui met tout de suite dans le bain. Le franc parlé de cette première nouvelle m'a perturbé par son langage, en me laissant une double impression : choqué par les mots employés mais aussi fait rire pour le franc parlé. Je ne sais qu'en penser au final.

Kabu Kabu : histoire vraiment perturbante, mais reste chouette pour son côté étrange, surnaturel.

La tache noire : La nouvelle parle d'esclavage, de viol, magie noir. L'histoire est intéressante.

Tumaki : Parle de vampire, une histoire assez étrange.

Comment Inyang obtint ses ailes : J'ai bien aimé cette histoire, qui parle d'indépendance des femmes, de liberté. Et surtout de l'esclavagisme des femmes par leur époux une fois marié.

Les vents de l'Harmattan : Sur les conditions de la femme, les différences et l'amour. Mais aussi l'injustice, violence, condition de la femme. C'est une histoire touchante que j'ai apprécié.

Les coureurs de vent : Histoire qui m'a laissé sans voix, je ne sais pas si j'ai aimé ou pas. Une histoire d'amour et de meurtre.

Biafra : Chouette histoire, très touchante sur la guerre, la violence et la mort. j'ai beaucoup aimé cette histoire.

La maison des difformités : Bien mais totalement saugrenu .

Le tapis : J'ai bien aimé cette histoire addictive, une des meilleurs nouvelles du recueil. Ma deuxième préférée <3

Sur la route : Ultra bizarre cette histoire mais elle ce lit bien.

Icône : Cette histoire m'a laissé perplexe.

Popular Mechanic : Bien mais sans plus.

L'artiste araignée : Ma préférée j'ai adoré cette histoire sur la guerre entre les hommes et les machines. On parle de la condition de la femme marié et d'un lien entre robot et humain grâce à la musique.

Bakasi : Bizarre sans plus.

Séparés : Chouette histoire d'amour mais un peu triste. C'est celle qui m'a le plus déchiré le cœur.

La guerre des Babouins : MDR, trop drôle mais manque des réponses à la fin de l'histoire sur la boîte.

L'affreux oiseau : Sans intérêt je trouve.

Le bandit des palmiers : Sympathique j'ai vraiment bien aimé, une femme devient une légende.

L'homme au Long Juju : Super sympa comme histoire.

Zula, de la cour de récré de quatrième : Nouvelle sur le racisme.

La fille qui court : Histoire sur le racisme, triste mais montre bien la réalité.


Une phrase qui m'est tout de suite dans l'ambiance :
"Je suis le putain de Nègre magique. Qu'est-ce qui te fait penser que je vais te dire comment utiliser cette connerie d'amulette que tu trimbales."

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Publier un commentaire