vendredi 19 janvier 2018

La femme du mercredi de Suzanne Langlais














La femme du mercredi de Suzanne Langlais, éditions "nous deux".

Résumé :

C'est l'histoire d'une femme Marie-Pierre qui a 72 ans. Son mari Michel vient de mourir mais elle s'y attendait, le choc est moins dur. Lisa est une jeune femme qui a la quarante sa vie est compliquée, après 10 ans avec son petit ami, celui-ci la quitte. Elle est complètement déprimée.
 Lisa est la femme de ménage de Marie-Pierre et celle-ci va lui raconter une histoire. La fois où elle a trompé Michel et ou elle a connu l'amour.
Les deux femmes vont êtres liées par cette histoire et une relation plus qu'amicale s'installe.
 Mais de son côté Germain a-t-il oublié Marie-Pierre ?

Mon avis :

J'ai trouvé ce livre dans une bourse aux livres et je suis contente de l'avoir trouvé. Au départ c'était la couverture qui m'a attirée puis le résumé.
C'est une très belle découverte. C'est une histoire courte puisqu'elle fait 123 pages. Ce roman nous fait poser beaucoup de questions sur nous-mêmes, sur la vie. Au début le fait qu'une des héroïnes soit aussi âgée m'a un peu perturbé car je n'ai pas l'habitude mais une fois dedans plus rien ne pouvait m'arrêter. Ce livre est fort car on est plongé dans les souvenirs d'une personne et le choix d'une vie. Je me suis moi-même posé la question à la fin de ce que j'aurais fais à sa place et honnêtement je ne sais pas c'est très difficile.
Marie-Pierre est une femme posée et réfléchit, direct au début on le voit avec la mort de son mari.
Je trouve que c'est dommage qu'elle est si distante avec ses enfants.
Lorenzo est un personnage que j'aime beaucoup il ressemble bien évidemment à Germain mais sa donne une deuxième vie au récit, je trouve que l'histoire se répète de nos jours.
J'aime beaucoup Lisa et le fait qu'a la fin de l'histoire, Marie- Pierre et elle vont vivre une histoire similaire, c'est vraiment génial.
Je comprends que l'histoire doit se reproduire ce qui explique les dernières pages mais c'est quand même surprenant son choix. Lisa n'a pas d'enfants et rien qui la retienne, justement l'auteur aurait pu direct la faire rester pour montrer qu'elle avait compris l'histoire de Germain et Marie-Pierre. Mais non elle a préféré faire un contournement, surement parce que Lisa à aidé Marie-Pierre.

 La dernière phrase je l'adore "La même erreur ne peut être commise deux fois".

Ma note : 8.5/10

Aucun commentaire:

Publier un commentaire